2e conférence partenariale sur le plan de réhabilitation énergétique et environnementale du parc de logements anciens du Nord-Pas-de-Calais

28 janvier 2013 | Mis à jour le 22 août 2013


Monsieur le Président, Mesdames et messieurs les élus, Mesdames, Messieurs,


Je suis très heureuse d’être à vos côtés aujourd’hui, et cela à plus d’un titre.


Votre plan de réhabilitation énergétique et environnemental du parc de logements anciens dans la Région affiche une ambition qui indique combien vous souhaitez prendre la mesure de ces enjeux. Vous le faites avec sérieux, dans un esprit de responsabilité appuyé sur une prise de conscience réelle de l’urgence qui est la notre.


Quel est l’enjeu ? Nous devons conduire une bifurcation radicale du cours de nos sociétés. Il ne s’agit de rien de moins que de faire un choix de civilisation. L’impératif écologique nous commande d’inventer une nouvelle manière de produire et de consommer, nous somme de vivre différemment pour assurer notre survie même sur une planète préservée. En particulier, dans le cas qui nous occupe, la lutte contre le réchauffement climatique est une ardente obligation. Des engagements ont été pris au niveau planétaire, tout d’abord avec le protocole de Kyoto ; au niveau européen, avec le paquet « énergie climat », qui impose le fameux 3 fois 20 à l’horizon 2020 ou au niveau national, avec l’objectif du facteur 4 soit une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Il nous faudra aller plus loin encore, soyez en convaincus. Mais d’ores et déjà, les responsables politiques, à tous les niveaux de responsabilités sont confrontés à la question de la mise en œuvre des engagements. Certains trainent des pieds et font tout pour que rien ne change. D’autres semblent avoir choisi d’être des précurseurs. Je m’en félicite.

Annexe à la circulaire DEVL1031546C relative à la mise en œuvre de la réforme de la demande de logement locatif social (PDF- 187.6 ko)


Télécharger l’intégralité du discours de Cécile Duflot - ( PDF - 86.8 ko )