Accès au numérique

Publié le lundi 15 octobre 2018

Faire de la France une France « 100 % connectée », c’est l’objectif du Gouvernement.

L’aménagement numérique des territoires

15 octobre 2018 | Mis à jour le 17 octobre 2018

Garantir à chacun des citoyens, en ville comme à la campagne, en métropole comme en outre-mer, un accès à Internet performant, passe par la construction ou le déploiement d’équipements de qualité.

Le Plan France Très Haut Débit : améliorer la couverture Internet fixe

Aujourd’hui, 56 % des locaux et logements professionnels ont accès au très haut débit*. En 2022, ils devront être 100 %. (* Source : Agence du Numérique, juin 2018)

Le Plan France Très Haut Débit vise à garantir :

  • une couverture complète du territoire en haut débit (8 Mbit/s) et très haut débit (30 Mbit/s) d’ici 2020 ;
  • une couverture complète du territoire en très haut débit d’ici 2022.
Dans les 222 communes concernées par le programme Action Cœur de Ville, la fibre optique jusqu’à l’abonné sera déployée dès 2020.

Le Plan France Très Haut Débit est un chantier qui représente plus de 20 milliards d’euros d’investissement des collectivités territoriales, de l’État et des opérateurs. D’ici 2022, le chantier sera créateur de 28 000 emplois. 

Tout comprendre au plan France Très Haut Débit : visiter le site dédié 

Le New Deal mobile : généraliser la couverture mobile de qualité pour tous les Français

En janvier 2018, le Gouvernement a conclu un accord historique avec les 4 opérateurs de téléphonie mobile pour généraliser la 4G en France d’ici 2020. Pour les opérateurs, cela représente 5 engagements forts et contraignants :

  • Convertir les pylônes 2G/3G existants en pylônes 4G  : depuis début 2018, ce sont déjà 1500 pylônes qui ont été convertis ;
  • Assurer la couverture mobile dans des zones stratégiques (touristiques, économiques) non ou mal couvertes. Pour ce faire, les opérateurs ont identifié 485 nouveaux sites à équiper en priorité. Les nouveaux pylônes seront installés dans un délai maximal de 24 mois. A terme, ce sont 5 000 nouveaux sites par opérateur, dont certains mutualisés, qui permettront de garantir l’accès de tous les Français à la téléphonie mobile de qualité ;
  • Généraliser la 4G dans les transports, dont 55 000 km d’axes routiers et 23 000 km de voie ferrée ;
  • Optimiser le passage de la 4G à l’intérieur des bâtiments ;
  • Proposer une offre de 4G fixe là où le débit fixe n’est pas suffisant.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) contrôle de manière indépendante le respect de chacune des obligations par les opérateurs. Les indicateurs de suivi de mise en œuvre des engagements du New Deal mobile sont accessibles sur le site internet de l’ARCEP. 

Consulter le tableau de bord du New Deal mobile sur le site de l’ARCEP