Chauffage au gaz : signature d’une convention pour sécuriser les installations dans les logements

6 février 2017 | Mis à jour le 7 février 2017

Lundi 6 février, Emmanuelle Cosse a présenté la signature d’une convention entre l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et le réseau de distribution de gaz GRDF. Cette convention concerne la sécurisation des logements chauffés au gaz occupés par des propriétaires aux revenus modestes et très modestes.


La lutte contre la précarité énergétique, un enjeu majeur

Dans 90% des cas, les accidents liés au gaz se produisent à l’intérieur des logements. Les ménages en difficulté, plus exposés à la précarité énergétique, sont aussi davantage concernés par les risques liés à des défauts d’entretien des installations.

« La lutte contre la précarité énergétique est un enjeu majeur, dans le rural comme dans l’urbain, pour redonner qualité de vie et pouvoir d’achat à des ménages en situation difficile. » Emmanuelle Cosse

Une convention pour renforcer la sécurité dans les logements

La convention signée vise à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et réduire les risques d’accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes.


A travers cette convention, GRDF s’engage à accompagner 5 000 logements sur 2 ans sur :

  • des aspects très opérationnels de maintenance  ;
  • des actions d’information et de formation pour informer les propriétaires sur les règles de sécurité de l’installation de gaz naturel et les éco-gestes ;
  • un appui financier à l’Anah et aux collectivités pour renforcer l’ingénierie d’accompagnement et augmenter le nombre de ménages bénéficiant de travaux de rénovation. Dans le cadre du programme « Habiter mieux », l’Anah ambitionne de rénover 100 000 logements en 2017.

Crédits photo une : Fotolia