Chute de la construction de logements : Benoist Apparu doit assumer son bilan

6 juillet 2012 | Mis à jour le 27 août 2013

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, tient à apporter quelques précisions suite aux propos tenus par Benoist Apparu, ancien ministre délégué au Logement, ce matin sur France Inter.


Les déclarations de Benoist Apparu, qui préconisait ce matin une plus grande production de logements neufs, sont en totale contradiction avec les dernières décisions qu’il a prises lorsqu’il était Ministre.


La ministre de l’Égalité des territoires et du Logement souligne que les mauvais chiffres de la construction constatés ces derniers mois sont le fruit des récentes décisions prises par le gouvernement précédent, véritable artisan de la dérégulation immobilière et de la baisse de la construction, notamment de logements sociaux et très sociaux.


La politique en dent de scie sur l’investissement locatif et l’accession menée ces dernières années s’est traduite par la création de dispositifs fiscaux non ciblés et très coûteux (Scellier, Prêt à taux zéro plus), qui ont été brutalement rabotés début 2012, occasionnant la récente chute de la construction que la France connaît aujourd’hui. En 2011, 420 000 logements ont été construits, un chiffre qui devrait se situer entre 300 et 330 000 d’ici à la fin de cette année, selon les experts.


Le monde de la construction a besoin de règles stables et de continuité, et c’est la méthode que Cécile Duflot et le gouvernement comptent appliquer.


Cécile Duflot rappelle l’ambition du gouvernement, confirmée par le Premier ministre lors de son discours de politique générale : construire chaque année 500 000 nouveaux logements – dont 150 000 logements sociaux – de façon à développer l’offre, à répondre aux besoins des Français et à lutter contre la flambée des prix.


Cet effort national majeur en faveur de la construction sera accompagné d’un plan ambitieux de performance thermique de l’habitat pour les logements neufs comme pour le parc ancien, qui alliera lutte contre le dérèglement climatique et protection du pouvoir d’achat des Français.


Par ailleurs, Cécile Duflot confirme que le projet de décret visant à encadrer l’augmentation des loyers lors du renouvellement du bail et à la relocation est une mesure d’urgence qui va permettre de donner un coup d’arrêt à la spéculation sur les loyers dont sont victimes les Français.


Téléchargez le communiqué de presse - ( PDF - 74 ko )