Communiqué de presse - Plan hivernal : 140 000 places d’hébergements pour les personnes les plus fragiles

22 décembre 2017

À l’occasion de l’inauguration d’un centre d’hébergement et de réinsertion sociale à Paris, le jeudi 21 décembre, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont rappelé l’engagement continu du Gouvernement pour le logement de nos concitoyens les plus vulnérables : 140 000 places d’hébergement sont aujourd’hui disponibles partout en France.

À l’occasion de l’inauguration d’un centre d’hébergement et de réinsertion sociale à Paris, le jeudi 21 décembre, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont rappelé l’engagement continu du Gouvernement pour le logement de nos concitoyens les plus vulnérables : 140 000 places d’hébergement sont aujourd’hui disponibles partout en France.

L’hébergement des plus fragiles est un enjeu majeur pour notre solidarité nationale. L’action doit être redoublée en cette période hivernale et encore plus en grand froid.
« En tant que ministre en charge de l’hébergement, je suis avec une extrême attention la situation des plus fragiles. La misère frappe toute l’année mais notre attention est redoublée en cette période hivernale » a déclaré Jacques Mézard. « Notre engagement, c’est que chacun puisse avoir une solution adaptée. »

Avec plus de 9 000 places supplémentaires ouvertes dans le cadre du plan hivernal, le parc d’hébergement d’urgence est désormais de 140 000 places soit 13 000 de plus que l’an dernier à la même période. Il faut aussi ajouter 80 000 places dédiées aux demandeurs d’asile. La mobilisation de l’État est totale, en particulier en Île-de-France où les besoins sont les plus importants 2680 places hivernales sont ouvertes à ce jour dans les régions et 75 places ouvriront la semaine prochaine. Parmi ces places et sur instructions du ministre, le préfet de Paris a ouvert plus de 1000 places dédiées aux familles.

 « La situation n’est pas simple : certaines personnes ne sont pas repérées par les maraudes, d’autres ne veulent pas aller dans ces structures et il faut les convaincre. Je salue l’engagement total non seulement des services de l’Etat mais des permanents et bénévoles du secteur associatif, impliqués toute l’année au service des plus démunis.
Pour répondre au mieux aux situations les plus difficiles, je fais le point chaque semaine avec l’ensemble des préfets de région pour suivre au plus près la situation et appliquer les mesures nécessaires »

Au-delà de l’urgence, la volonté du Gouvernement est d’avoir des réponses de long terme pour éviter les retours à la rue faute de solution. Le plan « Logement d’abord » a précisément pour ambition de renforcer l’accompagnement vers le logement des personnes hébergées. Dès 2018, 15 territoires de mise en œuvre accélérée seront désignés. L’objectif est de créer 50 000 places de logement accompagné : 10 000 places de pensions de famille et 40 000 places en intermédiation locative.

En savoir plus sur le plan « Logement d’abord »

Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale proposent à des familles, des couples, des personnes seules ou des personnes à mobilité réduite, des solutions temporaires d’hébergement collectif. Les résidents disposent d’un accompagnement social, destiné à les aider à retrouver leur autonomie personnelle et sociale.

Communiqué de presse - Plan hivernal : 140 000 places d’hébergements pour les personnes les plus fragiles (PDF- 211.2 ko)