Concertation sur la refondation des politiques d’intégration

13 décembre 2013

François Lamy, ministre délégué à la Ville, en charge de la lutte contre les discriminations, rappelle que la concertation lancée par le premier ministre a pour but de refonder une politique d’intégration et de lutte contre les discriminations qui a été déconstruite par le gouvernement précédent.

Tout en stigmatisant les étrangers par la création d’un Ministère de l’Identité nationale, la droite a divisé par deux les budgets consacrés à l’accueil des primo-arrivants, et n’a cessé de diminuer les crédits aux associations.

La concertation en cours, vise à nourrir les réflexions sur la refondation des politiques d’intégration, en garantissant l’égalité des droits et les principes de notre modèle républicain. Il appartiendra au Gouvernement de déterminer ce qu’il en retient.

En choisissant, une fois de plus, d’instrumentaliser les questions d’immigration et d’intégration, l’opposition fait preuve d’une double irresponsabilité.

Irresponsabilité politique, puisque l’UMP s’enferme dans une logique de stigmatisation qui fragilise la cohésion de notre société, et qui ne vise qu’à empêcher toute amélioration d’un modèle d’intégration qui ne fonctionne pourtant plus. Ce qui fragilise la République et sa cohésion, c’est la persistance de discriminations dont sont encore victimes trop de personnes dans notre pays.

Irresponsabilité électorale, puisque l’UMP ne fait que légitimer les thèses de l’extrême droite pour essayer, désespérément de lui courir après.

Le communiqué de presse : Concertation sur la refondation des politiques d’intégration (PDF- 48.4 ko)