Congrès de la Fédération des acteurs de la Solidarité : « Accueillir en France est un impératif humanitaire et social »

13 janvier 2017 | Mis à jour le 19 janvier 2017

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, s’est rendue à Dijon vendredi 13 janvier 2017, à l’occasion de la clôture du Congrès de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) au Palais des Congrès. Sur le thème de l’hébergement, la ministre du Logement a souligné la mobilisation totale et continue de l’Etat ainsi que progression constante des actions menées dans tous les territoires.

Le congrès de la Fédération des acteurs de la solidarité

Organisé les 12 et 13 janvier 2017, le congrès de la Fédération des acteurs de la solidarité (ex-FNARS) « Investir dans la solidarité – Agissons ensemble ! » réunit les associations engagées dans le secteur, les travailleurs sociaux, les représentants de l’État et les collectivités. Autour d’ateliers et sessions plénières, la rencontre leur permet de :
> débattre des politiques publiques de solidarité ;
> partager les propositions de la fédération et leur mise en œuvre concrète sur le terrain ;
> interpeller les candidats à l’élection présidentielle.
> En savoir plus sur le site de la FAS

"L’hébergement n’est majoritairement plus une affaire hivernale, il est un engagement constant, tout au long de l’année"

Emmanuelle Cosse s’est d’abord déplacée au centre d’hébergement d’urgence Sadi Carnot.


La ministre du Logement s’est ensuite rendue au Palais des Congrès de Dijon où elle a prononcé le discours de clôture du congrès de la Fédération des acteurs de la solidarité. Elle y a souligné la mobilisation totale et constante de l’Etat sur la question de l’hébergement des plus démunis :

« La mobilisation des services de l’Etat et des Préfets a ainsi été totale ces derniers mois pour maximiser nos engagements et les mettre en adéquation avec les réalités des territoires ».


Emmanuelle Cosse a rappelé la progression du nombre de places d’hébergement sur tout le territoire :

« Les chiffres parlent d’eux-mêmes : quand en 2012, il y avait 82.000 places d’hébergement disponibles, au soir du 1er janvier 2017, nous proposions 129.159 places d’hébergement sur l’ensemble du territoire métropolitain. Nous avons ainsi créé en moyenne 10.000 places chaque année, soit une progression de 50% en près de 5 ans ».



« Continuer la mue des pratiques et des dispositifs de l’hébergement »

Afin de poursuivre cette mobilisation constante, la ministre a annoncé sa volonté de « rendre publics et transparents les grands indicateurs de l’hébergement en France ». Ainsi, dès février 2017, les grands indicateurs de l’hébergement comme le nombre de places d’hébergement pérennes, le nombre de places du dispositif hivernal, les demandes non pourvues, les disponibilités dans le parc d’hébergement seront publiés sur le site du Ministère du Logement.

Sur la période hivernale actuelle, Emmanuelle Cosse a déclaré qu’en cas de nouvelle vague de froid, des instructions claires seront données aux préfets pour harmoniser et améliorer la prise en charge et les délais de réaction et aucun problème budgétaire ne pourra venir retarder cette action. Enfin, la préparation de la pérennisation de places hivernale est déjà en cours pour les intégrer dans le parc pérenne. 

La ministre du Logement a conclu son intervention en soulignant la nécessité de la poursuite d’une politique globale contre la pauvreté et pour le logement accessible à tous.

« Cette vision large, la seule à même de faire enfin reculer la précarité et l’exclusion, vous l’exprimez à travers vos « propositions pour investir dans la solidarité », et je suis à vos côté dans ce combat ».


Crédits photo Une : MLHD.