Communiqué de presse

Crise COVID : la Ministre de la Ville Nadia Hai mobilise 20 millions d’euros supplémentaires pour les associations de proximité à travers le fonds d’urgence Quartiers Solidaires

Publié le 10/09/2020

La Ministre de la Ville Nadia Hai a annoncé lors d’un déplacement dans le département du Nord la mobilisation de vingt millions d’euros à destination des associations de proximité à travers le fonds d’urgence « Quartiers Solidaires ».

La Ministre de la Ville Nadia Hai a annoncé lors d’un déplacement dans le département du Nord la mobilisation de vingt millions d’euros à destination des associations de proximité à travers le fonds d’urgence « Quartiers Solidaires ».

Comme les services publics, les associations de proximité jouent un rôle essentiel pour faire vivre le lien social, en particulier dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Cela est particulièrement vrai depuis mars.

Soutien scolaire, distribution d’aide alimentaire, atelier de confection de masques : pendant le confinement, les associations ont fait vivre la fraternité, l’un des fondements de notre devise républicaine dans les quartiers. Le ministère de la Ville, qui finance plus de 20 000 actions portées par des associations chaque année, a renforcé son soutien au secteur associatif avec un fonds de solidarité de 5 millions. Plus de 600 associations de grande proximité en ont ainsi bénéficié ce printemps.

Les associations ont à nouveau répondu présentes cet été avec l’opération lancée par le Gouvernement des « Quartiers d’été », qui a permis à plus de 500 000 jeunes de participer à des activités culturelles, sportives et éducatives directement dans leur quartier.

De nombreux défis restent encore cependant à relever face à la crise sanitaire et économique en cette rentrée. Plus que jamais, les associations seront en première ligne pour amortir les effets de la crise et l’Etat doit être à leurs côtés pour que la relance soit solidaire.

C’est pourquoi, la Ministre de la Ville Nadia Hai mobilise vingt millions d’euros supplémentaires à destination des associations de proximité à travers le fonds d’urgence « Quartiers Solidaires ».

Ce fonds est destiné en priorité aux associations qui œuvrent dans les domaines cruciaux en cette période de crise que sont :

1. l’éducation et la lutte contre la fracture numérique afin de garantir la continuité éducative dans les quartiers prioritaires et renforcer l’accès au numérique des jeunes ;

2. la santé et l’aide alimentaire pour faciliter l’accès aux soins et accompagner les actions de prévention-santé indispensables en cette période de crise sanitaire.
3. l’insertion professionnelle pour soutenir la formation et l’emploi, notamment en faveur des plus jeunes et des femmes.

4. la culture pour permettre aux habitants et aux opérateurs culturels locaux de poursuivre leurs dynamiques artistiques et de création et ainsi renforcer le lien social en période de crise.

Une priorité sera accordée aux actions en faveur des femmes, dans tous les domaines, et notamment celui de leur insertion professionnelle et de leur accès aux pratiques sportives, culturelles et de loisirs.

Cette enveloppe est disponible dès la mi-septembre 2020 pour des actions à mener d’ici la fin de l’année ou au premier semestre 2021. Elle sera territorialisée et intégralement déléguée aux préfets.
Comme pour les autres actions financées par le ministère de la Ville, les associations qui seront soutenues par ce fonds devront s’engager à promouvoir et à faire respecter toutes les valeurs de la République. Tout manquement à ces principes conduira à la dénonciation de la subvention et à son reversement au Trésor public.

« La relance n’est pas seulement économique, elle est aussi solidaire et l’Etat doit être là pour soutenir tous les acteurs qui rendent la solidarité concrète sur le terrain. Je tiens à remercier toutes les associations de proximité, ces associations « du dernier kilomètre », qui se sont mobilisées depuis le début de la crise sanitaire et je les invite à se saisir dès maintenant du dispositif Quartiers Solidaires. Il faut être implacable avec tous les ennemis de la République mais aussi
reconnaître et soutenir tous ceux qui la font vivre, qui donnent du sens à la devise « Liberté, Egalité,
Fraternité ».
Nadia Hai