Invitation presse

Déplacement de Nadia Hai à Aubervilliers suite au discours et déplacement du Président de la République sur le thème de la lutte contre les séparatismes - Lundi 5 octobre 2020

Publié le 05/10/2020

A la suite du discours du Président de la République sur le projet de loi sur les séparatismes, la Ministre déléguée chargée de la Ville Nadia HAI se rendra à Aubervilliers afin de rencontrer les bénéficiaires de la formation « Valeurs de la République et laïcité » et mettre ainsi en valeur les outils pédagogiques à apporter aux acteurs de terrain.

Créée en 2015 par l’Observatoire de la laïcité en lien avec l’ANCT et la CNFPT, elle est portée et dispensée aux acteurs associatifs, élus locaux et agents de la fonction publique par des opérateurs associatifs et plus particulièrement d’Education populaire, à l’image des CEMEA Ile de France (Centre d’entrainement Aux Méthodes d’Education Actives), association reconnue pour les formations innovantes proposées aux professionnels de l’animation, du sanitaire et du social intervenant notamment en Quartiers prioritaires de la Ville.

Largement financé par le ministère de la Ville via l’ANCT (1.5 million) depuis 2016, le dispositif de formation national a permis de former plus de 50 000 acteurs de terrain.

Fort de ce résultat la Ministre annoncera à Aubervilliers plusieurs mesures afin de faire monter en puissance le déploiement de la formation.

Programme prévisionnel

14h30 : Présentation générale du Centres d'Entraînement Aux Méthodes d'Education Actives (CEMEA)
Toute presse accréditée
CEMEA Ile-de-France – 65 rue des Cités - Aubervilliers

14h40 : Echange avec les formateurs et stagiaires ayant suivi la formation « Valeurs de la République et laïcité »
Toute presse accréditée
CEMEA Ile-de-France – 65 rue des Cités - Aubervilliers

16h00 : Point presse
Toute presse accréditée
CEMEA Ile-de-France – 65 rue des Cités - Aubervilliers

Merci de vous accréditer à l’adresse suivante : communication.nh@cohesion-territoires.gouv.fr

En raison des recommandations et mesures sanitaires mises en place face à l’épidémie de coronavirus, le port du masque est obligatoire.