Difficultés d’accès au logement : Cécile Duflot rencontre les étudiants de l’université Paris VI-Jussieu

9 octobre 2013

À la veille de l’examen du projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) par la commission des affaires économiques du Sénat, Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, s’est rendue à l’université Paris VI-Jussieu. La ministre y a rencontré des étudiants ainsi que des représentants de l’Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), qui lui ont fait part de leurs difficultés en matière d’accès au logement.

Les étudiants sont confrontés à des difficultés particulières et se trouvent dans une situation paradoxale. Ne travaillant pas ou à temps partiel ou de façon saisonnière, ils présentent en effet un taux d’effort plus élevé que la moyenne et suscitent donc bien souvent la crainte chez les bailleurs, qui leur demandent des cautions importantes, voire plusieurs cautions, alors même qu’aux dires de gestionnaires de biens, il s’agit de la population qui affiche un taux de sinistralité bien inférieur à d’autres catégories de population.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande s’était engagé à mettre en place un système de caution destinée aux jeunes et en particulier aux étudiants. La garantie universelle des loyers (GUL), telle que Cécile Duflot l’a conçue dans son projet de loi ALUR, est la traduction de cet engagement et contribuera à faciliter l’accès au logement.

Le projet de loi ALUR, voté par l’Assemblée nationale le 17 septembre 2013, sera discuté en séance par les sénateurs à partir du 22 octobre 2013.