Discours d’Emmanuelle Cosse : Congrès annuel de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM)

6 décembre 2016


« Monsieur le Président, cher Jean-François Buet,
Monsieur le député, cher Daniel Goldberg
Monsieur le président du CNTGI, cher Bernard Vorms 
Monsieur le président du Plan bâtiment durable, cher Philippe Pelletier
Monsieur le vice-président délégué du Medef, cher Geoffroy Roux de Bézieux
Madame la directrice générale de l’ANIL, chère Géraldine Chalencon
Mesdames et messieurs,


Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre invitation à intervenir aujourd’hui dans le cadre de votre Congrès annuel et la qualité de l’accueil que vous m’avez réservé. J’y suis très sensible.


Je m’en réjouis parce que la FNAIM, première fédération des professionnels de l’immobilier avec près de 12 000 adhérents, célèbre à cette occasion son 70ème anniversaire, et qu’en tant que ministre du Logement et de l’Habitat durable, je me devais de saluer la longévité et l’engagement de votre réseau dans l’histoire du secteur dont j’ai aujourd’hui la charge.


Et il me paraissait important de venir dire à nouveau devant vous l’esprit de travail partenarial, avec vous et l’ensemble des professionnels, qui oriente mon action au service des Françaises et des Français pour favoriser l’accès de tous à un logement abordable et de qualité. Le cap que je me suis fixé depuis mon arrivée au ministère du Logement est d’agir en lien avec l’ensemble des acteurs. Je me félicite, Monsieur le Président Buet, du travail réalisé en ce sens avec vous et vos équipes.


Ma volonté, à travers cette démarche, c’est de mobiliser toutes les énergies et de renforcer encore la politique du Gouvernement au service de la reprise du secteur. Et cette politique porte ses fruits, nous le voyons depuis de nombreux mois avec la dynamique très positive que nous connaissons tant en matière de production de logements que de transactions.


Nous atteignons ainsi des niveaux historiques, il faut le souligner et s’en réjouir, car c’est à la fois un levier d’activité et d’emplois et une évolution indispensable pour répondre à l’insuffisance de logements dans notre pays.


Les derniers résultats de la construction montrent en effet que la reprise amorcée depuis fin 2014 se poursuit à un rythme élevé, et même s’amplifie de mois en mois :
- 443 000 permis de construire ont ainsi été délivrés au cours des douze derniers mois, soit une augmentation de 15 % sur un an : c’est 71 000 logements de plus qu’en mars 2015 et c’est la plus forte évolution depuis 2011
- Sur un an, ce sont plus de 376 800 logements qui auront été mis en chantier, soit une progression de +10% par rapport aux 12 mois précédents ; là aussi, c’est la plus forte évolution depuis 2011.


- Et les indicateurs de la commercialisation de logements au 3ème trimestre 2016 confirment également la très bonne santé du secteur dans son ensemble. Avec 117 000 logements mis en vente au cours des 12 mois écoulés, soit une hausse de 18 % sur un an (en particulier dans les zones denses), le constat s’impose là aussi d’une reprise solide et durable.


Cette reprise est très directement liée à l’action constante du Gouvernement, qui a mis en place et stabilisé des dispositifs fiscaux d’envergure pour favoriser la production et l’acquisition. Je ne rappellerai pas tous ces dispositifs, vous les connaissez, mais il me semble essentiel de revenir sur ces résultats qui en démontrent l’efficacité. 


(...) »

Seul le prononcé fait foi.