Discours d’ouverture du 74è congrès de l’Union Sociale de l’Habitat

24 septembre 2013 | Mis à jour le 31 octobre 2013

"Madame la Maire de Lille, Chère Martine Aubry,
Monsieur le Président Jean Louis-Dumont,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les présidents de fédérations,
Mesdames et Messieurs les congressistes,
Mesdames et Messieurs,

"C’est avec un plaisir renouvelé que je m’exprime devant vous pour inaugurer ce 74e congrès de l’Union sociale pour l’habitat, que vous avez, très justement, décidé de placer sous les signes volontaristes de l’action et de la responsabilité.

"Retrouver ainsi, un an après notre toute première rencontre lors du congrès de Rennes, la grande famille du monde HLM, réunie et pleinement mobilisée, me rend particulièrement heureuse.

"C’est en effet un grand plaisir que de venir s’exprimer devant vous dans ce département du Nord si profondément attaché au progrès social et à l’histoire du mouvement HLM. 

C’est aussi un plaisir personnel que de le faire dans cette ville de Lille, où, chère Martine Aubry, tu mènes, avec ton équipe et notamment avec ton adjointe, Audrey Linkenfeld, une politique de l’habitat novatrice et ambitieuse. A Lille, l’effort de construction n’est pas sous estimé et vous n’hésitez pas à interpeller le gouvernement pour pouvoir en faire davantage.

"Monsieur le Président, cher Jean-Louis, nous nous connaissions peu avant nos prises de fonctions respectives, mais j’ai pu constater au cours de l’année écoulée, que si nos échanges sont souvent francs et directs, j’ai toujours pu compter sur votre détermination et votre résolution à tenir les engagements, que ce soit lors de la signature du Pacte entre l’État et l’USH et lors de la mise en place de la mutualisation des fonds propres. Je sais que vous êtes engagés à tenir les objectifs fixés pour la construction, je compte sur la même détermination pour y parvenir.

"C’est également un plaisir de constater ici que la dynamique que nous avons su créer ensemble ne s’est pas tarie. Je vois que l’élan commun en faveur du logement social ne s’est pas affaibli. Bien au contraire. Le mouvement HLM a montré, tout au long de l’année, son importance et sa cohérence. Il a prouvé, dans la durée, sa solidité et sa réactivité. Vos fédérations ont fait preuve d’unité et de solidarité, tout en s’engageant entièrement dans la mobilisation nationale en faveur du logement.

"Je tiens, ici, à saluer cet engagement. Il est indispensable pour faire face aux défis que nous connaissons. Il est essentiel pour répondre aux objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés collectivement pour le quinquennat (...)"