Discours de clôture de Julien Denormandie : congrès HLM de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH)

11 octobre 2018

Monsieur le Président de l’USH, cher Jean-Louis DUMONT,

Mesdames et Messieurs les présidents des fédérations de bailleurs,

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les présidents, administrateurs et dirigeants des bailleurs sociaux,

Mesdames, Messieurs les locataires et leurs représentants,

Mesdames, Messieurs,

Vous avez choisi de placer ce 79e congrès à Marseille sous un thème prospectif, « Demain les HLM ».

J’ai pu prendre connaissance d’une partie des échanges qui ont animé ces trois jours. Je sais que les débats ont été studieux et je peux vous confirmer que nous partageons une vision très largement commune du logement et du rôle que peut jouer le logement social pour améliorer leurs conditions de vie.

Je souhaite devant vous revenir sur trois convictions.

Tout d’abord, s’agissant du modèle du logement social, je veux être clair, je pense que le modèle français du logement social est le bon et doit être préservé dans ses fondamentaux.

D’abord je veux rappeler l’essentiel. Oui, le logement social est un acquis pour la cohésion sociale. Oui, le logement social est majeur pour l’inclusion républicaine et pour lutter contre les fractures qui parcourent nos territoires et notre société. Je sais que vous êtes en première ligne dans la lutte contre la pauvreté, devant les problèmes de sécurité, que ce soit dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ou partout ailleurs sur les territoires, que vous êtes des fers de lance de cette mixité sociale que nous souhaitons bâtir ou préserver.

Je veux aussi être très clair avec vous. Le logement social doit être universel et nous devons en être les gardiens.

Vous l’avez encore rappelé ces derniers jours, et vous avez raison. Oui, le logement social doit être universel. Il est à la fois un tremplin et une sécurité pour ceux qui en ont besoin, et doit le rester tout au long d’une vie si nécessaire.

Cela veut dire aussi qu’il nous faut battre en brèche certaines idées reçues de la part d’acteurs mal informés. Cela m’a frappé lors des débats autour du projet de loi ELAN. Oui, le logement social est un logement de qualité, que vous avez construit dans les meilleurs standards de construction et de durabilité. Oui, le logement social sait se réinterroger et se renouveler et faire preuve d’innovation et les trophées de l’innovation que vous venez tout juste d’attribuer en sont une expression particulièrement intéressante. Oui, le logement social représente un acquis et « une chance pour la France », vous y aviez justement consacré une plénière hier. Vous êtes parfois les derniers services publics, les gardiens d’immeubles sont parfois le dernier interlocuteur présent dans certains quartiers. Et je veux vous dire que nous vous sommes profondément redevables de cela. Votre mission est essentielle.

Votre mission, notre mission, État, élus locaux, bailleurs sociaux, c’est de répondre à la demande de nos concitoyens. C’est pour cela que nous travaillons toutes et tous, dans nos différents métiers, dans nos fonctions et au-delà de nos éventuelles différences d’appréciation. Or, aujourd’hui la demande est encore plus forte qu’hier, avec près de 2 millions de ménages en attente d’un logement social. 

Téléchargez le discours de clôture du congrès HLM de l’USH dans son intégralité (PDF- 436.1 ko)