Discours de François Lamy - Concertation nationale « Quartiers, engageons le changement ! »

22 novembre 2012 | Mis à jour le 23 août 2013


Seul le prononcé fait foi



Mesdames, Messieurs,



Nous voilà à mi-parcours de la concertation, 1 mois ½ après le lancement de la concertation à Roubaix le 11 octobre dernier. Je sais combien les agendas de chacun sont denses, particulièrement dans cette période. Chacun des 3 groupes de travail s’est réuni 3 à 4 fois et chaque réunion rassemble 40 à 50 personnes, attestant de l’implication de chacun. Je voudrais donc tout d’abord vous remercier pour votre participation et votre mobilisation.
Cette mobilisation pour la réforme de la politique de la ville est essentielle car il nous faut agir pour nos quartiers populaires concrètement et rapidement. L’actualité nous le rappelle. De nombreux sujets ont été abondamment traités dans les médias ces quinze derniers jours quant aux difficultés des communes les plus pauvres et en particulier des habitants des quartiers populaires. Les banlieues souffrent.
• L’étude de l’Observatoire National des Zones Urbaines Sensibles est venu vendredi dernier confirmer que les difficultés au quotidiens sont présents et que la crise touche encore plus les habitants des quartiers populaires.
• La situation financière des communes les plus pauvres brusquement mis en lumière par l’action du maire de Sevran nous commande d’agir. Le Président de la République l’a rappelé lors de sa conférence de presse la semaine passée et encore avant-hier lors du Congrès des maires de France. Les villes pauvres doivent recevoir plus de solidarité.


Retrouver l’intégralité du discours de François Lamy en ligne - ( PDF - 59 ko )