Disparition de Stéphane Hessel

27 février 2013 | Mis à jour le 22 août 2013


Stéphane Hessel nous a quittés. Cette triste nouvelle laisse un grand vide. Je tiens à assurer ses proches de mon amitié la plus profonde et leur présenter mes sincères condoléances. Je veux aussi leur dire que nous n’oublierons pas Stéphane.


Son engagement dans la résistance est pour nous, à l’image de toute sa vie, un exemple de courage et de dignité. Avec Stéphane Hessel disparaît une grande conscience de notre pays, un grand serviteur de la République, qui nous a appris que la désobéissance est toujours une vertu quand elle conduit à se dresser contre les injustices.


La vivacité de son intelligence, sa bonne humeur, son regard avisé sur l’état du monde resteront gravés en nous. C’était aussi un amoureux des livres, capable de déclamer de mémoire des passages entiers de poésies qui l’accompagnaient partout.


Ces dernières années, son amour des autres et son souci des humbles l’ont amené à se multiplier sur tous les fronts de l’engagement : le soutien aux sans-papiers et aux mal-logés, la paix au Proche-Orient et tant d’autres causes lui doivent beaucoup.


Sa voix, jamais sentencieuse, et pour cette raison même toujours stimulante, nous manquera.


Mais son message ne s’éteindra pas avec lui, car il était de ces hommes dont la lumière éclaire nos sociétés longtemps après leur passage.