Emmanuelle Cosse a lancé le premier Atelier national des initiatives locales pour la rénovation énergétique

14 décembre 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a lancé aujourd’hui le premier atelier national des initiatives locales pour la rénovation énergétique et annoncé que ce rendez-vous annuel des acteurs de la rénovation énergétique des bâtiments dans les territoires sera décliné en ateliers locaux dès le début de l’année 2017.

Tel qu’annoncé le 1er juillet par Emmanuelle Cosse et Ségolène Royal, l’atelier national des initiatives locales pour la rénovation énergétique permettra de recenser les besoins des territoires, d’apporter les réponses juridiques et techniques et d’élaborer des solutions adaptées aux problématiques soulevées.

Cette première édition a rassemblé plus de 200 participants : collectivités, entreprises, associations et opérateurs de l’Etat. Les collectivités locales, particulièrement engagées dans les politiques de rénovation énergétique de l’habitat ont pu présenter leurs initiatives et leurs questionnements pour trouver des solutions concrètes et adaptées aux difficultés rencontrées dans les territoires. 

Les travaux ont porté sur la mise en œuvre et le déploiement dans les territoires d’outils et de mesures stratégiques en matière d’efficacité énergétique :
  • Les plateformes territoriales afin de créer un service public partenarial de l’efficacité énergétique adapté aux territoires et en lien avec les filières professionnelles ; un bilan de ces plateformes et des propositions pour généraliser les initiatives porteuses seront formulées en février par Michel Piron, sénateur, et Benoît Fournier, Vice-Président de la Région Centre-Val-de-Loire, dans le cadre de la mission qui leur a été confiée par le conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) et l’association des régions de France (ARF) ;
  • Le passeport de rénovation énergétique de l’habitat afin de favoriser l’offre de rénovation globale dans le temps ;
  • L’ingénierie de rénovation en copropriétés pour faciliter la prise de décision des assemblées de copropriétaires ;
  • Les méthodes d’intervention sur le bâti ancien pour favoriser les interventions de qualité en centre ancien 

Pour renforcer la proximité avec les territoires et capitaliser les pratiques locales innovantes, Emmanuelle Cosse a annoncé que l’Atelier national se déclinera en ateliers locaux dès le début d’année 2017.

La ministre a par ailleurs salué la forte implication de la filière du bâtiment dans les politiques de rénovation énergétiques avec plus de 70 000 entreprises déjà qualifiées RGE (Reconnu garant de l’environnement). L’accélération de cette dynamique de qualification est un pas important vers la montée en compétence de la filière. Le dispositif RGE devra donc être conforté au regard des premiers retours d’expérience des professionnels comme des ménages afin de se préparer à une augmentation prochaine du volume de travaux.

 « Avec la signature de l’accord de Paris et la loi de transition énergétique pour la croissance verte, le Gouvernement a mis le bâtiment au cœur de la stratégie de lutte contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique. C’est le sens de mon engagement et de la mobilisation que je porte pour le logement abordable et l’habitat durable dans tous les territoires. La rénovation énergétique dans notre pays doit accélérer et changer d’échelle à travers une action partenariale et territorialisée de grande ampleur », a déclaré Emmanuelle Cosse.

Télécharger le communiqué (PDF- 155.7 ko)