En Nouvelle-Aquitaine, le plan « Action cœur de ville » se décline à travers des projets concrets

10 avril 2018

Vendredi 6 avril, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, était en Dordogne et en Corrèze, où il s’est rendu à Périgueux, Brive-la-Gaillarde et Tulle. Toutes les trois font partie des 222 villes retenues, en métropole et outre-mer, dans le cadre du plan national « Action cœur de ville ». Elles vont bénéficier de ce programme dédié à la revitalisation des villes moyennes, pour lequel l’État va mobiliser plus de 5 milliards d’euros sur cinq ans.

« Action cœur de ville » : un programme de grande transformation des centres-villes

À Périgueux, ville de 31 500 habitants, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a pris connaissance du projet de restructuration du centre-ville, après un trajet en bus électrique : mobilité (pôle d’échanges multimodal pour les transports urbains), rénovation de l’habitat dégradé, aménagement d’un nouveau quartier commercial… Autant d’aspects qui s’inscrivent dans le plan « Action cœur de ville ». En effet, les actions doivent porter sur toutes ces dimensions nécessaires à l’attractivité et au dynamisme des centres de ces villes, parfois désertés et dégradés. La démarche « Action cœur de ville » implique de nombreux acteurs : collectivités locales, opérateurs de l’État, acteurs économiques…

L’approche transversale et globale de la revitalisation est d’autant plus importante que les villes moyennes sont également créatrices de valeur. Elles jouent souvent un rôle central pour les habitants des territoires environnants, qui y trouvent les services administratifs, éducatifs, culturels, médicaux, ainsi que les activités économiques et commerciales, notamment.

5 milliards d’euros pour répondre aux besoins réels de chacune des 222 villes

Jacques Mézard a rappelé que « le plan national « Action cœur de ville » est au service des territoires et de leurs habitants pour leur donner les moyens de maîtriser leur destin. Il va mobiliser plus de 5 milliards d’euros sur cinq ans, dont 1 milliard d’euros de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 000 euros en prêts, 1,5 milliard d’euros d’Action Logement et 1,2 milliard d’euros de l’Anah.

Évoquant une « réparation face aux déséquilibres qui se sont aggravés sur certains territoires » (ruraux, urbains…), le ministre a souligné que l’enveloppe bénéficiera à chacune des 222 villes moyennes en fonction de son projet. Avec le plan « Action cœur de ville », le Gouvernement entend, en effet, les « aider à réaliser leurs projets » et à « faire du sur-mesure en fonction des besoins réels ».

À Brive-la-Gaillarde (47 000 habitants), puis à Tulle (près de 32 000 habitants), le ministre s’est également vu présenter les projets de transformation des centres-villes. L’ambition de ces villes : reconquérir leurs cœurs de ville, relancer la démographie et agir pour leur développement économique.

Politique de la ville à Brive et à Périgueux
Brive compte trois quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et Périgueux, un quartier prioritaire. Environ 7 500 habitants résident dans ces quatre QPV.
À Périgueux, la rénovation urbaine du quartier de Chamiers fait partie des 264 projets d’intérêt régional du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU). Il portera sur l’habitat, l’aménagement des voiries et du parc, les équipements publics (réhabilitation du gymnase, pôle social/maison de quartier…) ainsi que sur un volet économique (création d’une boutique à l’essai, village artisanal…). 

Crédit photo : Préfecture de Dordogne