Hébergement d’urgence : Cécile Duflot salue la mobilisation exceptionnelle de tous les acteurs

27 décembre 2012 | Mis à jour le 22 août 2013

En cette fin d’année Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, tient à saluer la mobilisation exceptionnelle de tous les acteurs du logement, des associations, des collectivités locales et de l’Etat pour accueillir les personnes et les familles en difficulté de logement. En effet, le gouvernement met en œuvre tous les moyens à sa disposition pour faire face à l’urgence et à l’afflux des demandes d’hébergement : mobilisation de bâtiments appartenant à l’État et opérateurs publics, renforcement des capacités d’hébergement d’urgence et réquisition de logements vacants.


En Gironde, les services de l’Etat se sont particulièrement mobilisés pour développer les capacités d’accueil du secteur de l’hébergement d’urgence. Cécile Duflot s’est rendue ce jeudi 27 décembre en Aquitaine pour visiter plusieurs structures d’hébergement d’urgence. Sur la commune de Mérignac, la Direction générale de l’aviation civile a ainsi mis à disposition une dizaine de maisons, jusqu’à présent inoccupées, pour accueillir des familles actuellement en situation de mal logement ou occupant des places d’hébergement d’urgence. Et à Bordeaux, des locaux appartenant au Conseil régional abrite le centre d’hébergement Trégey qui va pouvoir accueillir jusqu’à 50 personnes.


Partout en France, l’Etat déploie des moyens exceptionnels en faveur de l’hébergement et du logement. Ainsi, à Paris, toutes les demandes d’hébergement adressées au 115 par des familles sont pour le moment satisfaites. Cet hiver, plus de 19 000 places d’hébergement seront mises à disposition partout en France (contre 15 000 places mobilisées l’an dernier).


Au-delà de l’urgence hivernale, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 142 millions d’euros permettant de créer ou de pérenniser 9 000 places d’hébergement d’urgence et de financer le développement de 9 000 places supplémentaires (maisons relais, intermédiation locative, etc.) qui permettent le relogement des personnes et des ménages hébergées. Un effort particulier sera également fait pour reloger 15 000 familles reconnues prioritaires au titre du Dalo.


Par ailleurs, les procédures de réquisition de logements vacants ont été lancées, avec l’envoi des premiers courriers officiels notifiant l’intention de réquisitionner aux personnes morales propriétaires des immeubles vides. Ces logements viendront compléter les possibilités de relogement que les préfets proposeront aux personnes et aux familles hébergées, dans le cadre des plans de sortie du dispositif hivernal.