La médiation nomade pour créer du lien social dans les quartiers

4 septembre 2017 | Mis à jour le 8 septembre 2017

Jeudi 7 septembre à Paris, Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, a ouvert le 2e forum national « La Nuit nous appartient ». Une rencontre pour aborder les questions du lien social dans les « moments délaissés, soirs et week-ends » et du nomadisme comme moyen de créer du lien social.

Qu’est-ce que la médiation nomade ?

La médiation nomade consiste à installer un camping-car dans les villes et les quartiers difficiles, en pied d’immeuble, au plus près des habitants entre 20 heures et minuit, lorsque les institutions classiques ne sont plus présentes.

Instaurer le dialogue avec les habitants, notamment les jeunes, et valoriser un climat de confiance, c’est l’objectif de la médiation nomade.

« Renforcement des actions en soirée, le week-end et au mois d’août dans les quartiers de la politique de la ville  » (publication du CGET)

Le forum « La Nuit nous appartient »

Comment faire du lien social dans les moments délaissés, soirs et weekends ? 

C’est la question abordée lors de la table ronde ouverte jeudi 7 septembre par Julien Denormandie. Le temps d’une soirée, le forum « La Nuit nous appartient », organisé à l’initiative de l’association « Médiation nomade » et en partenairat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires, a réuni les artisans du lien social (acteurs de la médiation, politiques et institutionnels) qui agissent « dans les espaces d’ombre : la nuit et dans les quartiers populaires ». 

L’association « Médiation nomade »
Depuis 2012, grâce à son camping-car, l’association va à la rencontre des habitants et organise des « cafés » itinérants. Installé aux pieds des immeubles, le camping-car propose des activités aux habitants, autour de jeux de société, de débats, etc., en lien avec les municipalités et les éducateurs, le soir quand tout est fermé. En cinq ans, l’association a organisé 218 soirées dans 56 quartiers prioritaires, répartis dans 42 villes différentes.
Voir le site internet de l’association « Médiation nomade »