Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment a remis son rapport au ministre Jacques Mézard

17 juillet 2017

Suite à l’incendie meurtrier de La tour Grenfell à Londres survenu dans la nuit du 13 au 14 juin 2017, le ministre de la Cohésion des territoires a demandé au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment de conduire un retour d’expérience de l’événement et de procéder à une évaluation de la réglementation française en matière de sécurité incendie au regard du risque d’un tel événement. Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment a en conséquence remis un rapport préliminaire.

Le rapport rappelle les récentes évolutions de la réglementation en faveur de la détection d’incendie, et notamment l’installation obligatoire de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée dans les logements, mais présente également des axes de progrès pour mieux prendre en compte les nouvelles pratiques constructives face au risque d’incendie.

Il souligne un besoin de renforcer les exigences de résultats de la réglementation incendie des bâtiments, en particulier ceux faisant l’objet de travaux de rénovation pour mieux prendre en compte les nouveaux procédés constructifs. Néanmoins, il nécessite d’être précisé pour déterminer les bâtiments susceptibles de présenter des risques au regard d’un recours à un isolant thermique semblable à celui de la tour Grenfell.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a demandé que les évolutions réglementaires soient conduites sans attendre avec les professionnels concernés dans une perspective d’efficacité et de simplifications. Il a demandé un rapport complémentaire pour faire préciser l’identification des bâtiments susceptibles de présenter des similitudes avec l’immeuble Grenfell.

Le ministre prend donc acte de ces conclusions provisoires et a demandé une expertise complémentaire pour que lui soient remises des propositions opérationnelles.