Le Contrat d’intérêt national (CIN) du « Fort d’Aubervilliers » : « pour une mutation urbaine au service des habitants »

12 janvier 2017| Mis a jour le 13 janvier 2017

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a signé, le 12 janvier 2017, le Contrat d’intérêt national (CIN) du Fort d’Aubervilliers qui définit un cadre de partenariats pour développer et aménager le secteur du Fort d’Aubervilliers. Avec près de 40 hectares à aménager en proche couronne, ce secteur à enjeux représente une opportunité importante pour un projet urbain mêlant logement, requalification des axes routiers et espaces de loisir.


Une gouvernance partagée pour des ambitions communes

Ce contrat définit un cadre de partenariats pour développer et
aménager le secteur du Fort d’Aubervilliers, territoire situé à cheval sur deux communes, Pantin et Aubervilliers, et deux intercommunalités, Plaine commune et Est Ensemble.

Situé en Seine Saint Denis, aux portes de Paris, le CIN se
caractérise par la convergence de plusieurs projets urbains qui doivent être pleinement articulés et intégrés :

  • la mutation de la ZAC du Fort d’Aubervilliers afin de
    transformer l’ancien site militaire de 36 hectares en quartier ouvert avec la création de 1 800 logements familiaux dont 30 % de logements sociaux et très sociaux ;

    « Les changements urbains doivent être menés au service des habitants, de tous les habitants, et particulièrement ceux qui vivent ici aujourd’hui. Et le logement social et très social doit continuer à jouer un rôle clef, y compris à Plaine Commune et Est Ensemble ».

  • la réhabilitation du quartier Emile Dubois-Maladrerie qui permettra une connexion avec le reste de la ville et l’implantation de commerces et services publics ;
  • l’arrivée des deux nouvelles gares de la ligne 15 du Grand Paris Express ;
  • la transformation de l’ex RN2 en boulevard urbain pour une plus grande sécurité et une amélioration du cadre de vie ;
  • la création d’un centre nautique ;
  • la réhabilitation du Théâtre de la commune, scène nationale



Un projet fédérateur au service des habitants du territoire mais au profit de tous

Caractérisés par une excellence environnementale, ces projets vont
participer à la revalorisation urbaine de ce secteur, à la réduction des nuisances et à la transition énergétique. Ils permettront également de combler le déficit en équipements et en services dans ce territoire.

Le CIN permet le partage des informations liées à tous ces projets et leur coordination autour d’un comité de pilotage dédié, composé des représentants des signataires.

Les CIN ont vocation à coordonner un partenariat entre l’État, les
collectivités et des acteurs économiques publics et privés sur des
territoires à enjeux. Ils élaborent une gouvernance partagée, et
définissent les procédures et les moyens à mobiliser pour aboutir à la modernisation d’un territoire.

« Ce contrat est remarquable en ce qu’il réunit à la fois
différentes échelles territoriales, de la commune à l’Etat qui ont
réussi à construire un projet fédérateur au profit de tous, sur le
territoire et ailleurs
 » a déclaré Emmanuelle Cosse.

Communiqué de presse : Signature du contrat d’intérêt national du Fort d’Aubervilliers pour un projet urbain exemplaire (PDF- 67.6 ko)