Les stages de 3e : une ouverture pour les élèves, un atout pour la RSE des entreprises

5 octobre 2018

Environ 43 000 collégiens sont scolarisés en 3e en réseau d’éducation prioritaire renforcée (Rep+). Difficile pour eux de décrocher leur stage en entreprise faute, bien souvent, de bénéficier d’un réseau professionnel dans leur entourage. Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, se sont rendus à Clichy-la-Garenne (92), le 5 octobre, lors d’une restitution de stages d’élèves en Rep, au siège de L’Oréal.

Organisée par l’association « Tous en Stage », cette opération – accueillie au siège social de L’Oréal, grande entreprise du CAC40, à Clichy-la-Garenne – vise à impliquer entreprises, institutions et collectivités. Sous l’égide de la marraine de l’association, Sarah Ourahmoune, championne olympique de boxe et membre du Conseil national des villes, la restitution s’est déroulée en présence de nombreux représentants de cabinets d’avocats, de la grande distribution, du secteur de l’énergie, mais aussi de collectivités locales, d’établissement scolaires ou du service public de l’emploi.

Élargir les horizons de chacun

L’association « Tous en Stage » mobilise autour de deux enjeux :

  • familiariser les jeunes au monde entrepreneurial et à la diversité des métiers ;
  • inciter les entreprises à intégrer l’accueil des collégiens en Rep dans leur démarche RSE.

Concrètement, l’association aide des élèves de 3e issus des quartiers prioritaires dans leurs démarches, à travers un stage conventionné avec les collèges et mutualisé entre plusieurs entreprises et administrations. Le ministère des Armées, première institution publique à s’être engagée aux côtés de « Tous en Stage », propose 220 stages en Île-de-France via ce dispositif.

30 000 stages pour 2018-2019

Cette démarche correspond, par ailleurs, aux objectifs de mobilisation en faveur des habitants des quartiers du Gouvernement. Pour garantir les mêmes droits à tous les citoyens, notamment les plus défavorisés, le Gouvernement a arrêté des actions concrètes en juillet 2018. La feuille de route de la politique de la ville fixe ainsi l’objectif de proposer 30 000 stages aux élèves de 3e des quartiers prioritaires pour l’année scolaire 2018-2019, dont 15 000 dans le secteur privé.

« Pour que les stages de 3e soient une chance pour tous, l’État s’engage, de son côté, à en proposer 15000 dès cette année »
Julien Denormandie

Le portail Internet www.monstagedetroisieme.fr va permettre de déposer et rechercher ces offres de stages. Il ouvrira prochainement au grand public. Fin septembre, plus de 10 000 offres de stages dans les administrations publiques ont déjà été identifiées.