Loi mobilités : améliorer la mobilité de tous, dans tous les territoires

27 novembre 2018

Présenté en conseil des ministres lundi 26 novembre 2018, le projet de Loi mobilités engage une transformation profonde pour répondre à un objectif : améliorer concrètement la mobilité au quotidien, de tous les citoyens et dans tous les territoires, grâce à des solutions de transports plus efficaces, plus propres et accessibles.

Pourquoi la loi mobilités ? 

Les transports sont essentiels dans la vie quotidienne des Français. Leur bon fonctionnement est indispensable pour se former, aller au travail ou retrouver un emploi, se soigner, accéder à la culture et aux loisirs. Toutefois aujourd’hui, la politique des transports n’est plus adaptée aux besoins et aux attentes des citoyens, notamment ceux les plus éloignés des grandes métropoles.

Les 4 objectifs de la loi

  • Apporter à tous et partout des solutions alternatives à la dépendance à l’usage individuel de la voiture.
  • Développer l’innovation et les nouvelles solutions de mobilité qui doivent être mises au service de tous.
  • Réduire l’empreinte environnementale des transports, en réussissant la transition écologique dans notre façon de se déplacer.
  • Investir davantage dans les infrastructures qui améliorent les déplacements du quotidien.

Des mesures pour tous, dans tous les territoires

Pour améliorer concrètement la mobilité au quotidien, de tous les citoyens et dans tous les territoires, le projet de loi mobilités prévoit par exemple :

  • des solutions alternatives à la voiture individuelle sur 100% du territoire ;
  • une augmentation de 40 % des investissements pour améliorer les transports du quotidien ;
  • la priorité à la remise en état de nos réseaux routier et ferroviaire ;
  • un plan sans précédent pour développer les transports en commun et désenclaver les territoires ;
  • un accompagnement à la mobilité pour tout demandeur d’emploi ;
  • la mobilité des personnes en situation de handicap facilitée.

Les 15 mesures clés de la Loi mobilités

Présentation du projet de loi des mobilités