Migrants : Un centre de premier accueil réservé aux femmes seules et aux familles s’apprête à ouvrir à Ivry-sur-Seine

16 janvier 2017 | Mis à jour le 18 janvier 2017

Lundi 16 janvier, Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable et Anne Hidalgo, maire de Paris, se sont rendus au centre de premier accueil pour migrants à Ivry-sur-Seine, réservé aux femmes isolées et aux familles.


Un centre d’accueil temporaire pour 400 personnes

Le centre de premier accueil (CPA) d’Ivry-sur-Seine, dont l’ouverture est prévue le 19 janvier, permettra d’accueillir dès le début de son fonctionnement, 200 personnes vivant en familles, dont 130 en couple avec enfants et 70 femmes isolées. Il complète le CPA du 18e arrondissement de Paris, dit centre Dubois, dédié à l’hébergement des hommes isolés.

Géré par l’association Emmaüs Solidarité, le site accueillera chaque jour les personnes qui se seront préalablement présentées au « Pôle accueil » du centre Dubois. A terme, il comportera au total 400 places.


La durée d’hébergement au sein du centre sera de 3 à 5 mois. Une vigilance particulière sera accordée à la santé des hébergés. Quatre salles de classe y seront intégrées pour scolariser les enfants sur place, et l’enseignement du français aux adultes donnera lieu à des actions collectives. Les personnes accueillies auront ensuite vocation à être redirigées vers des centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA), où elles pourront continuer sereinement leur parcours d’intégration.

Un maillon supplémentaire dans la politique nationale d’accueil

C’est pour faire face à la crise migratoire qui touche l’Île-de-France et éviter la formation de nouveaux campements insalubres à Paris que l’Etat et la Ville de Paris ont ouvert, le 10 novembre 2016, le centre Dubois dans le 18e arrondissement de Paris.

Aujourd’hui, avec 55 entrées par jour en moyenne, 2 481 hommes célibataires y ont été hébergés de manière temporaire, et l’immense majorité ont été orientés vers des centres d’hébergement dédiés en Ile-de-France ou des centres d’accueil et d’orientation en province.

Face au flux soutenu d’arrivées de migrants à Paris, l’ouverture du centre d’Ivry-sur-Seine s’inscrit dans la tradition républicaine d’accueil et de solidarité envers les plus vulnérables.