Multisport : ça bouge en milieu rural !

16 novembre 2018| Mis a jour le 28 novembre 2018

Pas toujours facile de trouver une structure sportive dans les territoires ruraux ! Et pourtant l’environnement offre souvent un large choix d’activités de nature et de plein-air… Pour faire face au manque d’offre sportive, la Fédération nationale du sport en milieu rural propose donc aux habitants des activités sportives variées. Et fait coup double : au-delà du bien-être et de la santé, elle favorise ainsi la rencontre et le dialogue. Philippe Del’homme, directeur de la fédération, nous présente leur action qui redonne de l’attractivité aux territoires isolés.

1. Dans quel contexte et avec quelles missions, en particulier, s’est créée l’association ?

La Fédération nationale du sport en milieu rural a été créée en 1983, dans un contexte de forte demande sportive en territoires ruraux. Avec 12 comités régionaux, une quarantaine de comités départementaux et plus de 700 associations locales, la fédération couvre une bonne partie du territoire national. Sa mission, c’est d’animer les territoires ruraux et de créer du lien social entre les habitants en développant des activités physiques et sportives. Nos animations, qui touchent tous les publics – enfants, familles, seniors –, sont conçues pour encourager les liens intergénérationnels. Aujourd’hui, plus de 50 000 adhérents participent à ces animations sportives ! Le but est d’inclure les habitants pour construire, ensemble, un espace rural vivant et durable.


2. Quelles sont les principales actions conduites, aujourd’hui ?

Notre particularité est d’être multisport : les associations locales proposent, au quotidien, plus de 100 disciplines. Des sports classiques bien sûr, mais aussi des activités tournées vers la nature (randonnée, escalade, marche nordique…), des disciplines originales à haut niveau de compétition (coupe de bois sportif, tir à la corde…) et des jeux sportifs traditionnels, ancrés dans l’histoire et la culture locales : les jeux de palet en Vendée ou la boule bretonne dans les Côtes d’Armor, par exemple.

Notre fédération privilégie, avant tout, la pratique sportive comme loisir. Ce qui compte, c’est l’épanouissement individuel et collectif des habitants. Mais, nous organisons également des compétitions, sous forme de criteriums nationaux, qui rassemblent des milliers de participants sur tout le territoire.


3. De quelle réussite êtes-vous le plus fier ?

En 2015, nous avons lancé, sous l’impulsion du conseil départemental d’Ardèche (07), le dispositif Mobil’Sport* : à bord d’une camionnette, équipée de matériel sportif, des animateurs professionnels vont à la rencontre des habitants qui sont peu mobiles. L’idée est d’aller jusqu’au bout de notre mission d’animation territoriale, en se rendant dans les territoires particulièrement isolés, qui ne disposent d’aucun équipement ni activité sportive et de peu de moyens de transport.

En Ardèche, nous sommes très contents du résultat : pour l’année 2016-2017, Mobil’Sport a organisé 214 animations sportives en 121 jours, parcouru plus de 15 000km et mobilisé au total plus de 3 200 participants ! Après l’Ardèche, nous avons également expérimenté le dispositif en Seine-Maritime (76) et dans les Hautes-Alpes (05). Nous travaillons maintenant à le déployer à plus grande échelle.



4. Comment le travail de l’association s’inscrit-il, plus globalement, dans l’action locale ?

Le rôle de la fédération n’est pas d’imposer la mise en place de disciplines, mais de repérer les initiatives, d’accompagner les associations locales, de soutenir les demandes du terrain… Dans l’esprit du Mobil’Sport, par exemple, les comités régionaux et départementaux de la fédération travaillent en lien avec les collectivités territoriales pour identifier les besoins du territoire, coordonner les actions et mettre en valeur les bonnes pratiques.


5. Qu’évoquent pour vous les « territoires en action » ?

Pour moi, l’action dans les territoires se fait grâce à la dynamique associative et à la mobilisation des acteurs locaux pour animer les espaces ruraux : des associations qui travaillent ensemble pour organiser une course cycliste ou définir un circuit de randonnée, par exemple.


* Sur les initiatives de sport mobile, voir aussi l’action d’Addap13, à Marseille.


Fiche d’identité
Nom  : Fédération nationale du sport en milieu rural
Date de création : 1983
Secteur d’activité : animations sportives en espace rural
Taille de l’association : plus de 3 000 bénévoles
Périmètre  : 40 comités départementaux en France
Action de l’association : au total 705 associations locales, 50 000 adhérents sportifs
Contact  : 09 72 29 09 72 - federation@sportrural.fr http://www.fnsmr.org/contact/

Crédit : CGET