Ouragan Irma : l’État mobilisé à travers le plan d’action en faveur des sinistrés ayant rejoint la métropole

5 octobre 2017

L’ouragan IRMA a causé des dégâts considérables sur les logements des habitants des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, obligeant une partie d’entre eux à rejoindre la Guadeloupe et la métropole par un pont aérien affrété par le gouvernement.

Face à cette situation d’urgence, l’Etat a mis en place des dispositifs exceptionnels pour l’accueil des sinistrés dans les aéroports de Guadeloupe et de Martinique mais aussi à Roissy-Charles de Gaulle et Orly où une cellule d’urgence médico-psychologique et une couverture médicale ont été déployées. Les personnes se signalant à leur arrivée à Paris comme n’ayant pas de solutions d’hébergement ont par ailleurs été pris en charge par un opérateur agréé, « France horizon ». La délégation de la collectivité de Saint-Martin a également assuré le suivi et l’accompagnement de personnes ayant quitté Saint-Martin.

Un mois après cette épreuve, la gestion de l’urgence doit maintenant laisser la place à l’accompagnement des personnes qui souhaitent se reconstruire.

Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires et Julien Denormandie, secrétaire d’État, sont pleinement engagés dans la mise en place d’un plan d’action national qui vise à faciliter un retour à une vie normale autour de l’accès à un logement pérenne.

Le 5 octobre, dans un des hôtels hébergeant les familles de personnes sinistrés, une délégation interministérielle représentant les ministères et associations engagés dans l’accompagnement des personnes a directement présenté aux familles ce plan d’action qui repose sur les axes suivants :

  • en lien avec Elisabeth Pelsez, la déléguée interministérielle pour l’aide aux victimes, un numéro vert mis à disposition par France Victime. Il doit permettre aux sinistrés présents en métropole et rencontrant des difficultés de logement d’être orientés. Ce numéro est le 00 33 (0)1 41 83 42 08 (disponible à partir de demain, 7J/7 et non surtaxé).
  • les familles actuellement hébergées dans des structures hôtelières et ayant des enfants à scolariser en région Ile-de-France pourront, si elles le souhaitent, être hébergées, avec le concours de la ville de Paris, dans un centre d’hébergement unique dans lequel les enfants pourront être scolarisés. L’hébergement dans ce centre sera temporaire, le temps d’établir le diagnostic social et d’orienter les familles vers les différentes régions.
  • pour les autres familles qui n’auront pas rejoint ce site, France Horizon établira ce diagnostic dans les hébergements actuellement mis en place et orientera de la même façon les personnes dans les régions de province, excepté les familles ayant une attache avérée sur l’Ile-de-France et qui souhaitent rester sur place.