Ouverture de la séance plénière clôturant la concertation « Quartiers : engageons le changement ! »

31 janvier 2013 | Mis à jour le 22 août 2013


Mesdames et Messieurs les élu(e)s,
Mesdames et Messieurs,


C’est avec un sentiment de gravité et de responsabilité que je me tiens parmi vous pour faire le bilan de ces semaines d’échanges.


En souhaitant lancer une concertation, François Lamy ministre délégué en charge de la politique de la ville a vu juste. Il fallait que les élus, les structures, les organismes, les chercheurs, bref tous ceux qui réfléchissent et agissent sur la fabrication de notre avenir urbain soient associés à cette nouvelle étape de la politique de la ville que nous appelons de nos vœux.


J’avais souhaité en ouverture de cette concertation que les participants fassent preuve d’innovation, de liberté, de courage et de l’audace nécessaire pour dire les vérités sur l’état de nos quartiers, et proposer des solutions inédites. Pour quoi une telle exhortation ? Pourquoi, pour reprendre mes mots d’alors, appeler à « renverser la table » ? Et bien pour une raison simple : il n’est plus permis d’attendre. La situation est trop dégradée pour laisser l’immobilisme l’emporter.


Je le redis en mesurant le poids de mes mots, les risques d’explosion sociale sont considérables.


Retrouvez le discours dans son intégralité - ( PDF - 81.8 ko )