Pactes territoriaux : l’État s’engage pour redynamiser la Creuse

23 avril 2019| Mis a jour le 2 mai 2019

Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales Jacqueline Gourault se sont rendus à Felletin (23), le 5 avril dernier, pour signer le « Plan particulier pour la Creuse » aux côtés des représentants de la Région, du département et des communautés de communes. Au total, 96 engagements, partant des besoins du territoire et misant sur les atouts locaux, vont permettre la réussite de ce département.


Afin de révéler les atouts de la Creuse et de réveiller sa croissance interne, les services de l’État en concertation avec les élus locaux et les acteurs économiques élaborent un projet de territoire. Le but : engager dans une dynamique de développement ce département très rural.


Ce projet se décline en cinq objectifs, soit 96 engagements et 118 projets :

  • Valoriser les atouts du territoire, comme l’agriculture, l’industrie agroalimentaire, les sports et loisirs de plein air, le tourisme vert mais aussi le savoir-faire autour des tapis et tapisseries à Aubusson et Felletin.
  • Soutenir l’emploi, les entreprises et les activités économiques innovantes dans les domaines du bois, des énergies vertes ou encore du numérique.
  • Offrir aux habitants les conditions du bien vivre-ensemble avec l’accès au réseau mobile et numérique, les services de santé, l’éducation, les transports et l’offre culturelle.
  • Élaborer des solutions transversales en promouvant une image forte et positive du territoire, en attirant les entreprises et les investisseurs, en mettant en place des offres de formation pour attirer les jeunes.
  • Évaluer l’efficacité du pacte avec la tenue d’un point d’avancement des projets deux fois par an.


Plan particulier pour la Creuse (PDF- 13.1 Mo)

Le pacte de développement territorial des Ardennes