Politique d’hébergement et d’accès au logement : Cécile Duflot confie une première mission au Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement

5 juillet 2012 | Mis à jour le 27 août 2013

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, recevait ce matin le Collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abri et mal logées.


La Ministre a été à l’écoute des attentes des associations et a bien entendu leur demande d’agir sur la prévention, l’hébergement et le logement, à la fois par des mesures rapides et de manière structurelle pour le long terme. Elle leur a présenté sa feuille de route en matière d’hébergement et d’accès au logement.


En termes de méthode, Cécile Duflot souhaite mettre en œuvre une véritable logique partenariale de co-construction fondée sur le dialogue, la concertation et la confiance, et rassemblant tous les acteurs : le secteur associatif, les bailleurs sociaux, les collectivités, l’État.


La Ministre estime qu’une politique ambitieuse d’hébergement et d’accès au logement doit permettre d’accueillir dignement toutes les personnes sans-abri, mal logées, ou menacées de perdre leur logement, de les orienter au plus vite et de les accompagner vers une solution de logement. Elle souhaite mettre en place une politique publique intégrée de l’accueil, de l’hébergement et de l’accès au logement de ces personnes, fondée sur les principes d’égalité de traitement, d’inconditionnalité de l’accueil et de continuité de la prise en charge.


Cécile Duflot a rappelé les engagements du gouvernement sur le développement de l’offre de logements et les premières mesures envisagées sur ce sujet (aides à la pierre, livret A, mobilisation du foncier public et durcissement de l’article 55 de la loi SRU).


Pour avancer rapidement dans cette voie, Cécile Duflot a confié une mission au Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement, Alain Régnier.


Cette mission comporte deux objectifs et un calendrier précis :

  • proposer un mode de concertation qui permettra d’élaborer un plan quinquennal pour l’hébergement et l’accès au logement des personnes sans-abri ou mal-logées. Les premières mesures de ce plan devront pouvoir être mises en œuvre dès le début 2013. Des dispositions législatives seront ensuite soumises au Parlement au printemps ;
  • proposer, avec le préfet de Région, des mesures prioritaires pour la région Ile-de-France, où la situation est la plus difficile. Ces mesures seront lancées dès cet été.


Télécharger le communiqué de presse - ( PDF - 69.6 ko )