Prévention des risques domestiques, sanitaires et naturels

La sécurité des populations sur tout le territoire est une priorité des politiques publiques. La réglementation prévoit des mesures préventives, afin de préserver au mieux notre santé, notre environnement et nos installations face aux risques naturels, domestiques ou sanitaires.

Mis à jour le 21/06/2019

Enjeux

Dans le domaine de la construction et de l’habitat, les risques sont nombreux et d’origine diverses :

  • les risques naturels, suite à des phénomènes ou aléas naturels : inondation, séisme, sécheresse ;
  • les risques sanitaires présentant un risque immédiat ou à long terme sur la santé : monoxyde de carbone, amiante, radon...
  • les risques liés à la vie domestique : accidents dus au gaz ou à l’électricité, incendie, accidents liés à des appareils de la vie courante comme les garages ou les piscines.

Sur le volet naturel, l’objectif de la réglementation vise à protéger les populations et les installations en cas de catastrophe (inondation, tempête, séisme…).

 

Sur le volet sanitaire, la réglementation a pour but de garantir le caractère sain des bâtiments (matériaux, produits, équipements et techniques utilisés) et une bonne qualité de l’air intérieur, notamment en interdisant l’usage de certains matériaux ou en informant sur leur caractère nocif pour la santé.

 

Enfin, la réglementation a imposé des mesures visant à protéger les populations des risques de la vie courante notamment ceux liés à l’incendie ou aux installations de gaz ou électriques.

 

Principales actions

  • Protection des individus et de leur environnement
  • Construction des bâtiments résiliente face aux risques
  • Prévention (gestes, campagnes de communication, installation de détecteur de fumée…)

Publications

Sujet