Projet ANRU2 : Rénovation du quartier du Chêne Pointu à Clichy-sous-Bois

18 décembre 2018

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, s’est rendu ce 18 décembre dans le quartier du Chêne Pointu à Clichy-sous-Bois (93) ; quartier qui fait l’objet d’un projet de rénovation de grande ampleur dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).


Transformer en profondeur les territoires et améliorer la qualité de vie des habitants, tel est l’ambition du NPNRU qui mobilise des moyens de l’État par le biais de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), ainsi que les collectivités territoriales. Dans les quartiers de Clichy (dit « Coeur de Ville ») et Bois du Temple, à Clichy-sous-Bois, le projet s’illustre par la création d’une offre de logements plus diversifiée pour renforcer la mixité sociale, des services plus attractifs, et la rénovation de logements et espaces publics pour améliorer les performances environnementales, la qualité du cadre de vie et la sécurité des habitants.

Point d’étape sur l’avancement des projets ANRU


Au côté d’Olivier KLEIN, maire de Clichy-Sous-Bois et président de l’ANRU, Julien Denormandie a signé, ce mardi, la déclaration d’engagement financier de l’ANRU au titre du NPNRU pour les deux quartiers concernés, qui représente 98,8 Millions d’euros (63,8 M de subventions et 34,9 M de prêts).


Un point d’étape sur le plan Initiative copropriétés sur la lutte contre les copropriétés dégradées du Bas-Clichy a également eu lieu. En effet, Clichy-sous-Bois figure dans les 14 sites prioritaires ciblés dans le plan « Initiatives copropriétés » lancé par Julien Denormandie le 10 octobre dernier à Marseille. Ce plan doit permettre le redressement ou la démolition des copropriétés dégradées pour lutter contre l’habitat indigne. Il s’agit d’agir sur les copropriétés dégradées au Bas-Clichy et d’ouvrir le secteur du Bois-du-Temple sur le reste de la ville. À terme, près de 1 500 logements seront démolis ; 1 270 logements sociaux seront reconstruits dans le temps du NPNRU, dont plus de la moitié hors des quartiers et 13 équipements de proximité (trois groupes scolaires, un conservatoire, des équipements sportifs, une maison des assistantes maternelles…) seront restructurés.

Bas-Clichy : un quartier vert et solidaire


Le secteur du Bas-Clichy se compose à 93 % de logements en copropriétés où résident 10 000 personnes, soit un tiers de la population communale. Dans ce secteur, l’objectif est d’obtenir le label Écoquartier. Pour ce faire, trois principes guident la transformation :

  • La ville-parc, ville écologique : les grands espaces végétalisés aux franges et au cœur du quartier sont un atout qui participera de la structuration de la centralité ;
  • La ville populaire : des écoles restructurées et ouvertes sur le quartier, un nouveau conservatoire… et une polarité commerciale autour de la station de tramway ;
  • La ville active : des commerces et des services notamment sur le créneau de l’économie sociale et solidaire (tissu associatif, création d’entreprises).

Bois-du-Temple : un quartier résidentiel

Au niveau du secteur du Bois-du-Temple, l’objectif est de conserver une vocation résidentielle. Dans ce quartier où résident 2 800 habitants, les Logements Locatifs Sociaux seront en partie démolies pour ouvrir le quartier et permettre une meilleure connexion avec les quartiers environnants ; offrir des services et commerces d’hyper proximité et réhabiliter les logements qui vise le label BBC (bâtiment basse consommation).

Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU :

  • plus de 175 projets nationaux et régionaux ont été validés en 2018

  • plus d’un tiers des 450 quartiers du NPNRU ont vu au moins une première phase de leur projet validé

  • 4 milliards d’euros ont été mis à disposition des collectivités territoriales par l’ANRU ces concours financiers de l’ANRU vont permettre la réalisation de projets d’un montant estimé à 13,6 milliards d’euros en métropole et outre-mer

  •  objectif de valider les projets des 450 quartiers d’ici fin 2019


Anru2 : l’objectif des 150 projets nationaux et régionaux atteint

Dossier de presse : l’ANRU accélère