Renouvellement des membres du Conseil national des villes

22 février 2019

La politique menée par le Gouvernement pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville repose sur l’association de tous les acteurs : élus locaux et nationaux, responsables associatifs, habitants, acteurs économiques… Le Conseil national des villes occupe ainsi une place centrale au niveau national. Sa composition vient d’être renouvelée par arrêté du 20 février.

La politique menée par le Gouvernement pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville repose sur l’association de tous les acteurs : élus locaux et nationaux, responsables associatifs, habitants, acteurs économiques… Le Conseil national des villes occupe ainsi une place centrale au niveau national. Sa composition vient d’être renouvelée par arrêté du 20 février.

Instance de concertation et de proposition, placée auprès du Premier ministre, le CNV émet des avis, à la demande du Premier ministre, de ministre chargé de la ville et du logement, Julien DENORMANDIE ou de sa propre initiative, sur les orientations en matière de politique de la ville et de lutte contre les discriminations.

Sous l’égide de ces deux vice-présidents, Fabienne KELLER, conseillère municipale et euro-métropolitaine de Strasbourg, sénatrice du Bas-Rhin, et de Patrick BRAOUZEC, président de Plaine commune, le CNV se compose de 64 membres répartis en 4 collèges : le collège « élus », le collège « acteurs économiques et sociaux », le collège « personnalités qualifiées » et le collège « habitants ». Le secrétariat du Conseil national des villes est assuré par ministère de la cohésion des territoires et des relation avec les collectivités territoriales.

Par arrêté du 20 février, les collèges du Conseil national des villes voient leurs membres partiellement renouvelés pour trois ans. Pour ce qui concerne le collège des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, ils ont été tirés au sort par Julien DENORMANDIE, ministre chargé de la ville et du logement le 16 novembre sur la base d’un appel à candidatures adressé à la plate-forme des conseils citoyens géré par la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, et la liste des conseillers citoyens formés par l’Ecole du renouvellement urbain (ERU).

Julien DENORMANDIE a déclaré : « Je me félicite du renouvellement du Conseil national des villes, instance essentielle à mes yeux pour consulter et associer les acteurs de la politique de la ville. Le renouvellement a été l’occasion de renouveler le mandat de 36 membres particulièrement impliqués au sein du CNV. Il est aussi l’opportunité d’intégrer des personnalités nouvelles se distinguant par leur action pour les quartiers populaires et avec des profils très variées. Plusieurs se sont investis dans le cadre des groupes de travail nationaux ou locaux mis en place en début d’année 2018 pour l’élaboration de la feuille de route gouvernementale et c’est ainsi l’occasion de les remercier et de reconnaître la valeur de leur travail. Je suis certain que pour les trois ans qui viennent les deux vice-présidents Fabienne KELLER et Patrick BRAOUZEC sauront les accueillir pour continuer comme depuis 2005 à produire collectivement des avis pertinents et concrets. »

Le CNV est coprésidé par Fabienne Keller et Patrick Braouezec.

Au titre des titulaires de mandats nationaux ou locaux et des représentants des collectivités territoriales ou de leurs groupements signataires des contrats de ville :
- Soraya Ammouche-Milhiet, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine ;
- Karima Benarab*, adjointe au maire de Dunkerque ;
- Patrick Braouezec, président de Plaine-Commune ;
- Sylvie Charrière*, députée de Seine-Saint-Denis ;
- Hélène Geoffroy*, maire de Vaulx-en-Velin, vice-présidente de la métropole de Lyon ;
- Marc Goua*, maire de Trélazé, vice-président d’Angers-Métropole ;
- Fabienne Keller, conseillère municipale de Strasbourg, conseillère eurométropolitaine de Strasbourg ;
- Gilles Leproust*, maire d’Allonnes ;
- Frédéric Leturque*, maire d’Arras, conseiller régional des Hauts de France ;
- Nicolas Samsoen*, maire de Massy ;
- Rodolphe Thomas*, maire d’Hérouville Saint-Clair, conseiller régional de Normandie ;
- Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers, vice-présidente de Toulouse métropole ;

En outre, le Sénat a désigné Dominique Estrosi-Sassone, sénatrice des Alpes-Maritimes, et Franck Montaugé, sénateur du Gers, membres du premier collège.

L’Assemblée nationale a, quant à elle, désigné après les élections législatives de 2017 Geneviève Lévy, députée du Var (1ère circonscription), et Pierre-Alain Raphan, député de l’Essonne (10ème circonscription).

Au titre de représentants des acteurs économiques et sociaux impliqués dans la mise en œuvre de la politique de la ville :
- Marie Adeline-Peix*, représentant la Banque publique d’investissement (Bpifrance) ;
- Thierry Asselin*, représentant l’Union sociale de l’Habitat (USH) ;
- Vincent Baholet, représentant la Fondation agir contre l’exclusion (FACE) ;
- Clotilde Bréaud, représentant le Comité national de liaison des régies de quartier (CNLRQ) ;
- Pascal Brenot, représentant l’Association des missions d’aménagement et de développement économique urbain et solidaire (AMADEUS) ;
- Mathilde Chaboche, coordonnatrice du Labo sociétal à l’École Centrale de Marseille ;
- Mathieu Cornieti, représentant d’Impact Partenaires ;
- Sabrina Drljevic-Pierre*, représentant la « Coordination Pas sans Nous » ;
- Florence Emanuelli, représentant le réseau Clubs régionaux d’entreprises partenaires de l’insertion (CREPI) ;
- Maïté Errecart, représentant l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) ;
- Khalid Ida-Ali, représentant l’association Inter-réseaux des professionnels du développement social urbain (IRDSU) ;
- Éric Malenfer, représentant l’association Nos quartiers ont du talent (NQT) ;
- Gisèle Rossat-Mignod*, représentant la Banque des territoires (CDC) ;
- Claude Sicart*, représentant l’association LePôle S ;
- Denis Souillard, représentant les centres de ressources de la politique de la ville ;
- Martine Wadier, représentant la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF).

Au titre des personnalités qualifiées :
- Marianne Blayau*, présidente de l’association Orchestre à l’École ;
- Christine Bruneteau, représentant l’association nationale des acteurs de la réussite éducative (ANARE) ;
- Moussa Camara*, président de l’association Les Déterminés ;
- Anne Charpy, directrice de l’association Voisin Malin ;
- Chantal Dardelet, directrice du pôle Égalité des chances de l’ESSEC et responsable du groupe ouverture sociale (GOS) de la Conférence des grandes écoles ;
- Samira Djouadi, déléguée générale de la Fondation TF1 ;
- Laurent Giraud*, directeur de l’Association France Médiation ;
- Saïd Hammouche, directeur général de la Fondation Mozaïk RH ;
- Mémona Hintermann-Affejee, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ;
- Daniel Lenoir, inspecteur général des affaires sociales ;
- Laetitia Nonone, présidente de l’Association Zonzon 93 ;
- Sarah Ourahmoune, boxeuse, championne olympique ;
- Christophe Paris, directeur général de l’association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) ;
- Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre ;
- Roger Vicot, président du Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU) ;
- Guillaume Villemot*, cofondateur de l’association Bleu Blanc Zèbre (BBZ).

Au titre de représentants des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville :
- Nadir Adrar, résidant à Sarcelles (Val-d’Oise) ;
- Pierre-Pascal Antonini*, résidant à Lyon (Rhône) ;
- Rachid Boussad, résidant à Roubaix (Nord) ;
- Patrick Chevallier*, résidant à Toulouse (Haute-Garonne) ;
- Irma Coronado-Goupil*, résidant à Paris 20ème (Paris) ;
- Assanatou Coulibaly*, résidant à Méru (Oise) ;
- Fabienne Ferté, résidant à Sainte-Foy La Grande (Gironde) ;
- Ilham Grefi, résidant à Toulouse (Haute-Garonne) ;
- Djamila Haddou, résidant à Lyon (Rhône) ;
- Ahmed Imzil, résidant à Angers (Maine-et-Loire) ;
- Rachid Khaddouchi, résidant à Montpellier (Hérault) ;
- Ibrahima Mmadi*, résidant à Saint-André-de-la-Roche (Alpes-Maritimes) ;
- Hoda Nagy*, résidant à Bron (Rhône) ;
- Letycia Ossibi*, résidant à Rouen (Seine-Maritime) ;
- Séverine Walquan, résidant à Folschviller (Moselle) ;
- Hakim Yazidi, résidant à Marseille (Bouches-du-Rhône).
* membres nouvellement nommés

Pour consulter les avis du CNV : www.cget.gouv.fr

Suite aux saisines ministérielles, les recommandations concrètes de ces avis ont concerné :
- l’avant-projet de loi Égalité et Citoyenneté ;
- la prévention des radicalisations ;
- les fonds de participation des habitants ;
- l’image des quartiers dans les médias ;
- l’appui à la candidature des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 ;
- l’avant-projet de loi sur l’évolution du Logement et de l’Aménagement Numérique (ELAN) ;
- les laissés pour compte du passage au tout numérique ;
- la place des jeunes filles et des femmes dans les espaces publics en quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Et par auto-saisine :
- la place des entreprises dans les quartiers prioritaires ;
- le soutien et le développement des associations de proximité.