Renouvellement urbain : les habitants, acteurs de la transformation de leurs quartiers

20 novembre 2018

Retour sur la Journée nationale des conseils citoyens formés au renouvellement urbain, au Stade de France, le 16 novembre 2018.

Le 16 novembre dernier, 200 conseillers citoyens, venus de toute la France, se sont retrouvés au Stade de France aux côtés d’une centaine de professionnels de la ville, d’élus locaux, de représentants des opérateurs de l’État – CGET, Agence nationale pour la rénovation urbaine, Union sociale de l’habitat – et du ministre Julien Denormandie. Tous ont suivi la formation consacrée au renouvellement urbain.


À savoir :
En 2016, l’École du renouvellement urbain (Éru) et le CGET ont conçu une formation, gratuite, d’une semaine destinée à familiariser au renouvellement urbain les conseillers citoyens, tous habitants bénévoles.
Plus de 450 conseillers citoyens, représentants les habitants des 216 quartiers d’intérêt national du NPNRU, ont suivi cette formation, à ce jour.
Pour découvrir cette formation, voir la vidéo En actions : «  Devenir acteur du renouvellement urbain : une formation pour les conseillers citoyens  » (6’28’’).



Organisée par l’École du renouvellement urbain (Éru) et le CGET, cette journée de débats et de travail en ateliers a permis d’aborder la place et le rôle que peuvent, et doivent, jouer les conseillers citoyens dans les chantiers de transformation des quartiers où ils vivent. Cette implication n’est cependant pas toujours simple sur le terrain et le point de vue des conseillers citoyens est souvent considéré, à tort, comme un contre-pouvoir. L’expérience d’usage des conseillers visà vis des équipements, des besoins et du quotidien du quartier constitue un apport déterminant et contribue à la conduite d’une action publique plus efficace. La formation au renouvellement urbain, proposée par le CGET et conçue par l’Éru, a permis aux conseillers citoyens formés de gagner en compétences, de mieux connaître les « rouages » des projets et des processus de décision, mais aussi d’acquérir plus de confiance et de légitimité à intervenir.

Le rôle des conseillers citoyens dans le renouvellement urbain : ce qu’ils en disent

« La création des conseils citoyens est une réussite. À travers eux, les habitants prennent leur place dans la transformation de leur quartier. Pour construire un espace vert ou une rue, les élus ont besoin de l’expertise de ceux qui étaient là avant, sont là pendant et seront là après : les habitants. Il faut s’appuyer sur l’intelligence collective. », Patrick Braouezec, président de Plaine Commune et vice-président du Conseil national des villes (CNV)


« La participation des habitants, c’est l’ADN de la politique de la ville. Face à l’évolution des pratiques, les professionnels de la politique de la ville et les services de l’État doivent, tout comme les habitants lors de cette formation, acquérir les clés de la coconstruction pour s’adapter à cette implication. Il faut mettre en place des coformations entre professionnels et citoyens. », Sébastien Jallet, commissaire général délégué à l’égalité des territoires et directeur de la Ville et de la Cohésion urbaine au CGET



Les habitants représentés au Conseil national des villes

Le Conseil national des villes (CNV) a renouvelé une partie de son collège « Habitants », à l’occasion de cette journée nationale dédiée aux conseillers citoyens : 7 candidats – 3 hommes et 4 femmes – ont été tirés au sort pour apporter une expertise citoyenne à la politique de la ville.

Dossier complet sur le Conseil National des Villes - CGET

Repères
Le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) concerne 480 quartiers, répartis sur tout le territoire français, où la pauvreté est la plus forte et où vivent trois millions d’habitants. 38 nouveaux quartiers supplémentaires ont vu leur projet de renouvellement validé ou signé, depuis l’accélération de la mise en œuvre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), qui concerne 480 quartiers. À ce jour, on recense au total 132 quartiers dont les projets, pour la plupart complets et globaux, sont validés depuis le lancement de la phase opérationnelle du programme. Près de 3 milliards d’euros de concours financiers de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine ont été mis à disposition des collectivités locales et des bailleurs sociaux pour lancer leurs chantiers, dans l’Hexagone et outre-mer.
Le financement du NPNRU a été doublé, de cinq à dix milliards d’euros. Au total, 40 milliards d’euros seront investis dans les quartiers concernés. Dans cet effort, l’État s’engage à hauteur d’un milliard d’euros sur la durée du programme, jusqu’en 2024.

Carte interactive des 480 quartiers du NPNRU / CGET

Crédits photos : Anthony Voisin / CGET