Réussir dans nos quartiers : un objectif réaffirmé du Gouvernement

18 octobre 2017

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires s’est rendu le 17 octobre devant la commission politique de la ville de l’Association des maires de France, pour rencontrer et échanger avec les associations d’élus France urbaine (AMF) et Ville & Banlieue.

Le ministre a souligné le rôle des élus locaux « en 1ère ligne » pour répondre aux difficultés quotidiennes vécues par les habitants des quartiers populaires et la volonté du Gouvernement d’être à leur écoute. Il a rappelé la nécessité de donner une nouvelle impulsion à la politique de la ville autour de trois grandes orientations :

  • Améliorer la vie quotidienne des habitants des quartiers ;
  • Encourager les mobilités et les parcours de réussite pour rompre avec l’assignation à résidence ;
  • Mobiliser les forces vives de la société pour faire vivre la fraternité et renforcer le lien social.

« La politique de la ville est interministérielle, a indiqué Jacques Mézard, et vous pouvez compter sur moi pour promouvoir l’intérêt des quartiers prioritaires dans nos discussions avec les ministères et lors du prochain Comité interministériel des villes (CIV) qui se tiendra d’ici la fin de l’année ».

Jacques Mézard a fait part de sa lettre de mission confiée par le Premier ministre. Le mandat est de concrétiser les engagements de campagne du président de la République pour « faire réussir nos quartiers » autour de plusieurs objectifs concrets :

  • Réduire l’écart de taux de chômage entre les quartiers prioritaires et la moyenne nationale durant le quinquennat en mettant en place les emplois francs pour encourager l’embauche des habitants des quartiers, en mobilisant le service public de l’emploi en faveur des publics prioritaires et en développant le partenariat avec les entreprises en s’appuyant sur la Charte Entreprises & Quartiers.
  • Lutter contre les phénomènes de ségrégation, en augmentant l’ambition des projets de renouvellement urbain et des politiques d’attribution des logements sociaux avec l’objectif de doubler le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) et en signant de nouvelles conventions avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), accompagnées de conventions intercommunales d’attribution d’ici deux ans.
  • Renforcer le lien social républicain en sanctuarisant pour la durée du quinquennat les crédits d’action de la politique de la ville, en donnant la priorité à la réussite scolaire dans les écoles de l’éducation prioritaire, en encourageant les initiatives favorisant le rapprochement entre services publics et population, notamment dans le cadre des événements des « 40 ans de la politique de la ville – inventons les territoires de demain », en développant les initiatives de lutte contre les stéréotypes véhiculés dans les quartiers.
Les chiffres clés de la politique de la ville
- 430,4 millions d’euros dans le projet de loi de finances 2018 au titre des crédits de la politique de la ville (programme 147).
- 1 514 quartiers prioritaires abritant 5,5 millions d’habitants.
- 1 200 conseils citoyens impliqués dans les projets de renouvellement urbain.
- 4 000 postes d’adultes relais
- 28 600 actions à l’initiative de 11 500 porteurs de projets dont 8 500 associations.
- 540 programmes de réussite éducative au bénéfice de 92 000 enfants.