Signature d’une convention partenariale « Au Cœur des Territoires » entre le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le CNAM

12 avril 2019

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire National des Arts et Métiers ont signé lundi 1 avril 2019 une convention faisant du CNAM un partenaire officiel du programme national Action Cœur de Ville.

Le programme national Action cœur de ville est un plan partenarial associant l’Etat, la banque des territoires, Action logement et l’Anah en faveur du développement de 222 villes « moyennes », avec en priorité la consolidation de leurs fonctions de centralité.

Placé sous tutelle du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le Conservatoire National des Arts et Métiers dispose d’un réseau national, présent sur l’ensemble des régions françaises, métropolitaines et ultra-marines. Il contribue ainsi à répondre à une logique d’aménagement du territoire et d’accès à la formation pour tous. En 2018, le CNAM comptait plus de 70 000 auditeurs répartis entre 698 parcours de formation, 493 certifications et 1700 unités d’enseignement.

Le CNAM a initié un projet « Au cœur des territoires » pour proposer des parcours de formation adaptés aux besoins réels des territoires en matière d’emploi et de compétences. Visant prioritairement les villes Action cœur de ville, le programme de la CNAM constitue une opportunité offerte aux villes de consolider leur attractivité en termes de formation à destination de tout leur territoire.

Concrètement, cette convention signée pour trois ans renforcera les liens entre le CNAM et le ministère :

  • en donnant aux villes ACV un accès privilégié au programme « Au cœur des territoires »,
  • en favorisant les échanges entre les deux parties pour le choix des sites d’implantation,
  • en permettant aux villes qui seront sélectionnées d’inscrire cette action dans leur convention ACV et de mobiliser les financements adéquats. Ces financements permis par le plan Action Cœur de Ville permettront de déployer de nouvelles formations à vocation professionnelle, concourant ainsi au développement économique des territoires tout en réalisant la promesse de méritocratie républicaine.
  • en mutualisant les outils de suivi et d’évaluation
  • en intégrant le CNAM au comité de pilotage ministériel du programme.

Par la signature de cette convention partenariale, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales réaffirme sa volonté de faire de l’offre d’enseignement supérieur dans les villes moyennes une des priorités du plan Action Cœur de Ville. En effet, avec l’essor de l’économie de la connaissance, il devient essentiel pour les territoires de se doter d’outils ouvrant des perspectives de développement économique importantes tout en améliorant la qualité de vie ainsi que l’attractivité pour les entreprises et les habitants.