Six collectivités seront accompagnées par l’État pour rénover leurs périphéries commerciales

4 septembre 2018

Les 6 lauréats de l’appel à projets "Repenser la périphérie commerciale" ont été sélectionnés par un jury composé de personnalités qualifiées de la ville et du commerce, d’association d’élus, de représentants du ministère de la Cohésion des territoires et de co-pilotes du réseau Commerce, ville & territoire.

Les 6 lauréats de l’appel à projets "Repenser la périphérie commerciale" ont été sélectionnés par un jury composé de personnalités qualifiées de la ville et du commerce, d’association d’élus, de représentants du ministère de la Cohésion des territoires et de co-pilotes du réseau Commerce, ville & territoire.

L’appel à projets « Repenser la périphérie commerciale » a été lancé en novembre 2017 par le ministère de la Cohésion des territoires, dans le cadre du réseau Commerce, ville & territoire. Il vise à accompagner des collectivités territoriales dans la mutation de périphéries commerciales en perte d’attractivité et ainsi faire émerger des « opérations-pilotes », supports d’une nouvelle urbanité, d’une mixité fonctionnelle et d’une offre de logement complémentaire au centre-ville.

Le ministère de la Cohésion des territoires tient à saluer la qualité des 24 candidatures reçues, provenant de 10 régions différentes, tant métropolitaines que d’Outre-Mer.

Le jury final a sélectionné les 6 projets suivants :

  • la restructuration de l’entrée de la ville basse de Thiers est porté par la Communauté de communes de Thiers Dore et Montagne, qui a pour ambition de transformer ce secteur commercial en morceau de ville en tenant compte des équilibres commerciaux environnants et en le reliant à la ville haute de Thiers, cœur historique de l’agglomération ;
  • le projet de réaménagement de la zone Pariwest est porté par la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui souhaite anticiper le déclin de cette zone commerciale majeure en renforçant son urbanité par le développement d’une mixité programmatique ;
  • le projet sur le site de la RD 14, porté par la Ville de Montigny-lès-Cormeilles, entend réaménager et requalifier un tronçon de ce barreau commercial, afin de diversifier et transformer ce secteur en morceau de ville animé ;
  • le réaménagement de l’entrée sud de Limoges Métropole vise à relier ce secteur au cœur de ville métropolitain, notamment en cherchant à intégrer davantage de mixité fonctionnelle et en développant la mobilité au cœur d’un secteur à dominante commerciale en forte perte d’attractivité ;
  • le projet sur le site de la RD 113, porté conjointement par les communes de Rognac et Vitrolles et la Métropole Aix-Marseille Provence, vise à restructurer cette zone à composante commerciale en perte d’attractivité, en lien avec les centres-villes voisins du site et en s’attachant à valoriser la proximité de l’Etang de Berre ;
  • sur la périphérie commerciale Grande Large, au sud-ouest de la Ville de Saint-Pierre, la collectivité souhaite intégrer une mixité de fonctions et valoriser le potentiel environnemental et paysager du site, situé sur le littoral.

Les 6 lauréats bénéficieront d’une aide financière de la part de l’État, pour permettre le recrutement d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) et préciser leur projet de mutation de périphérie commerciale, ainsi que d’un soutien technique, tant sur le plan national que local, afin d’accompagner les collectivités dans les différentes étapes de leur projet.

Cet appel à projets a aussi vocation à faciliter les échanges de solutions et diffuser les enseignements tirés de l’accompagnement des lauréats en matière de restructuration de périphérie commerciale à l’échelle nationale.

Une action du réseau Commerce, ville & territoire
Créé en 2017, le réseau Commerce, ville & territoire est un lieu d’échange et de réflexion autour de la place du commerce dans l’aménagement du territoire. Lieu de capitalisation et de diffusion de bonnes pratiques, le réseau vise à faire dialoguer les acteurs opérationnels, privés et publics de l’aménagement, de la ville et du commerce. Il rassemble plus de 600 membres.