Territoires en action : InnovaFeed, des insectes pour une pisciculture durable

5 octobre 2018| Mis a jour le 12 octobre 2018

Chroniqué n°6 : InnovaFeed, une entreprise innovante. Implantée dans les Hauts-de-France, elle participe à la construction d’une nouvelle filière fortement créatrice de valeur : celle de la production de protéines à base d’insectes pour la pisciculture. Entretien avec l’un de ses quatre jeunes cofondateurs, Clément Ray, son président.

En contribuant à l’essor d’une aquaculture de qualité et respectueuse des ressources naturelles et en offrant, notamment, des débouchés aux agriculteurs locaux grâce à la valorisation de coproduits agricoles, InnovaFeed répond à des enjeux à la fois écologique et économique. 

L’entreprise a bénéficié de l’aide de l’État, à travers la prime d’aménagement au territoire (PAT). 

Sur quelle ambition est née votre entreprise ?

Mes cofondateurs et moi sommes tous ingénieurs, et nous avons créé InnovaFeed, en 2016, à partir de deux convictions. D’abord que la production de protéines pour l’agro-alimentation est un sujet clé au niveau mondial (l’Union européenne importe 70 % de ses besoins en protéines, essentiellement destinés à l’élevage). Or, pour poursuivre son essor, l’aquaculture a besoin de nouvelles sources de production de protéines pour l’alimentation animale. Elles doivent être performantes aux plans économique et nutritionnel, mais aussi vertueuses au plan environnemental.
Ensuite, nous sommes convaincus que la production de protéines d’insectes à grande échelle passe par l’économie circulaire en boucle courte. Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour un modèle productif linéaire.

Quelles sont vos principales activités, aujourd’hui ?

Nous produisons des protéines issues d’insectes (la larve du diptère Hermetia illucens), à partir de coproduits agricoles de la région où nous sommes implantés, les Hauts-de-France. Pour élever les larves, nous valorisons les résidus de la culture de betterave à sucre ou ceux d’amidon produit à partir du blé.
Notre production de protéines d’insectes est destinée à nourrir les poissons d’élevage en eau douce ou salée (dorade, saumon, truite…). Pour développer cette filière, notre activité est très tournée vers la recherche et développement : environ 50 % de nos emplois sont consacrés à la R&D.

Quel impact la prime d’aménagement au territoire (PAT) a-t-elle eu sur le développement de votre entreprise et de vos projets ?

La PAT a eu un très fort effet d’accélération de la mise en œuvre de notre site de production à Gouzeaucourt (59). Elle a complété les financements nécessaires à cet investissement productif et a déjà permis la création de 30 emplois directs : techniciens, opérateurs, ingénieurs…

La prime d’aménagement du territoire pour l’industrie et les services (PAT) est une aide directe à l’investissement destinée à promouvoir l’implantation et le développement d’entreprises porteuses de projets créateurs d’emplois et d’activités durables, dans les zones prioritaires de l’aménagement du territoire, éligibles aux aides à finalités régionale (zonage AFR). En savoir plus sur la PAT

De quelles réussites êtes-vous le plus fier ?

D’avoir pu passer du stade de la recherche en labo à l’industrialisation de procédés biotechnologiques. Et d’avoir été à l’origine, avec nos partenaires, de la création d’une filière agricole complète, qui commercialise des truites d’élevage nourries avec nos protéines d’insectes.

Comment le développement de votre entreprise s’inscrit-il dans l’économie locale et le dynamisme des territoires où vous êtes implantés ?

Cette filière implique les agriculteurs de la région pour l’approvisionnement en biomasse, des fabricants d’aliments pour la pisciculture, deux groupements de pisciculteurs du Nord et de Bretagne, ainsi que la grande distribution puisque l’enseigne Auchan distribue ces truites et communique sur cette démarche.
Par ailleurs, nos compétences sont locales : plus de deux-tiers des équipes d’InnovaFeed sont de la région ; un tiers seulement a été recruté hors du territoire. Pour répondre à l’expansion très rapide de cette nouvelle industrie, notre objectif est d’atteindre 500 emplois d’ici 2022, avec l’ouverture de notre 2e site de production, en 2019.

Qu’évoquent pour vous les « territoires en action » ?

Je suis très impressionné par la performance des écosystèmes locaux. L’implication d’un grand nombre d’acteurs du territoire (collectivités, services de l’État déconcentrés…) et la conjonction de ces soutiens ont favorisé la mise en œuvre rapide de notre projet, en deux ans.
Une volonté politique locale de soutenir le développement économique, la présence de ressources indispensables à notre activité et l’énergie des entreprises de la filière devraient faire d’InnovaFeed et du territoire des leaders dans notre secteur.

Fiche d’identité
-Nom : InnovaFeed
-Date de création : 2016
-Secteur d’activité : agro-alimentaire
-Montant aide d’État : 660 000 euros de PAT
-Nombre de salariés : 50 employés (dont 30 créés grâce à la PAT)
-Périmètre : R&D à Évry (91) ; site de production à Gouzeaucourt (59). Ouverture d’une 2e unité de production, au second semestre 2019.
-Contact : www.innovafeed.com