Vague exceptionnelle de froid : l’Etat intensifie le dispositif de mise à l’abri pour les plus démunis

26 février 2018 | Mis à jour le 28 février 2018

La France connaît un épisode de très grand froid. L’Etat a donc fortement renforcé le dispositif de mise à l’abri des plus démunis avec des ouvertures de places exceptionnelles, le renforcement des maraudes et des écoutants au 115 en concertation avec les collectivités et les associations. Près de 1000 places supplémentaires seront ouvertes entre jeudi et aujourd’hui en Ile-de-France. La mobilisation est collective et la vigilance de tous est sollicitée : chacun est invité à signaler au 115 les situations des personnes se trouvant à la rue en situation de grande précarité.

68 départements en Plan Grand froid

Selon Météo France, ce lundi voit les vents de nord-est les plus forts, puis la journée de demain devrait être la plus froide de cet hiver. On observera des températures minimales de -6 à -10 °C au nord et à l’est de l’Hexagone, -2 à -6 °C sur les côtes de la Manche et de l’Atlantique et dans les plaines du Sud-ouest, 0 à -4 °C près de la Méditerranée.

Face à cette vague de froid, le dispositif d’hébergement des sans-abri piloté par l’Etat est renforcé. Sur décision des préfets, le plan Grand froid a été déclenché dans 68 départements : l’activation opérationnelle du plan se traduit par l’intensification des maraudes, un renforcement des équipes du 115, l’allongement des horaires d’ouverture des accueils de jour et de nuit et l’ouverture de places supplémentaires.

Ainsi, dans le département du Nord, le Préfet a réactivé dès mardi dernier le plan Grand froid permettant l’ouverture de 165 places supplémentaires en appui des 6442 déjà ouvertes. 50 nouvelles places devraient ouvrir ce soir à Lille. Les maraudes ont été renforcées, en horaires et en nombre et des consignes de très grande vigilance sur l’ensemble du département ont été données aux forces de police, de gendarmerie et aux sapeurs-pompiers.

Au niveau national, 5 344 places supplémentaires sont mobilisées. Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques MEZARD souligne que : « Le sans-abrisme prend différentes formes, je le constate lors de chacune de mes visites de centres et de maraudes que j’effectue comme à Lille avec la maire Martine AUBRY jeudi : grands marginaux rencontrés par les maraudes, homme isolé dormant dans sa voiture, familles en hébergement d’urgence... Derrière chaque cas, il y a une souffrance et le devoir de l’Etat, des collectivités est de mobiliser le maximum de moyens pour répondre à cet enjeu humain. Cette mobilisation doit être redoublée alors que le pays connaît cette vague de froid exceptionnelle. La semaine dernière, l’Etat avait ouvert 149 000 places soit 15 000 de plus que l’hiver dernier et les services de l’Etat, en lien avec les associations et les collectivités, ont travaillé tout le week-end pour trouver et ouvrir de nouvelles places pour mettre à l’abri les plus démunis et éviter de nouveaux drames.  »

En Ile-de-France, près de 1000 nouvelles places d’accueil ouvertes depuis jeudi et les équipes du 115 renforcées.

Cette mobilisation est particulièrement renforcée en région parisienne, où les besoins sont les plus forts. Le préfet de la région d’Ile de France mobilise 956 nouvelles places d’accueil depuis jeudi, dont 673 à Paris. Cet effort exceptionnel, conduit par l’Etat, repose sur une mobilisation collective avec l’appui des collectivités, des associations, des armées et de locaux privés appartenant à GL Events.

Les maraudes sont renforcées de même que les écoutants au Samu social pour une prise en charge accélérée des appelants au 115. Enfin, en accord et en liaison avec le Samu Social de Paris, maraudes et lieux d’accueil de jour (les espaces de solidarité et d’insertion) pourront désormais, pour cette période de très grand froid, orienter directement vers les centres d’hébergement d’urgence, en informant parallèlement le 115.

En cette période exceptionnelle de grand froid, la vigilance de tous est sollicitée : chacune et chacun est invité à signaler au 115 les situations des personnes se trouvant à la rue en situation de grande précarité.

Les données clés

- Au 18 février, le nombre de places mobilisées au titre de la période hivernale par l’État en lien avec les collectivités locales et les associations s’élevait à 16 404 places ;

- Au total, avec les places d’hébergement pérennes ouvertes tout au long de l’année, plus de 149 000 places étaient ouvertes et mobilisées soit 15 000 places de plus que l’année dernière à semaine identique ;

- Depuis la semaine, le plan Grand froid a été réactivé dans 69 départements, pour un volume de places supplémentaires de 5 344 ;

- S’agissant de l’Ile-de-France en particulier, 2 684 places exceptionnelles sont ouvertes dans le cadre du Plan Grand froid dont 1751 à Paris. Ces renforts s’ajoutent aux 3 974 places déjà ouvertes dans le cadre du dispositif hivernal soit 6486 au total ;

- Près de 1000 nouvelles places ouvertes depuis jeudi en Ile-de-France par l’Etat ;

- Pendant la période hivernale, les maraudes sont intensifiées en lien avec les associations et les collectivités ;

- Des visio-conférences sont menées chaque semaine par Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien DENORMANDIE, secrétaire d’Etat, avec les 13 préfectures de région métropolitaines et des remontées quotidiennes sont réalisées au cabinet des ministres ;

- Depuis son arrivée, le Gouvernement a fait de l’hébergement d’urgence une priorité avec un budget 2018 en hausse de 11% par rapport au budget initial 2017 ;

- Au-delà de la gestion de l’urgence et conformément aux engagements du Président de la République, le Gouvernement a engagé une réforme structurelle avec le Logement d’abord avec la sélection dès 2018 de 15 territoires de mise en œuvre accélérée.

Liste des 68 départements : Ardèche ; Cantal ; Drôme ; Isère ; Loire ; Haute-Loire ; Puy-de-Dôme ; Rhône ; Savoie ; Côte-d’Or ; Jura ; Saône-et-Loire ; Yonne ; Territoire de Belfort ; Côtes-d’Armor ; Cher ; Eure-et-Loir ; Indre ; Loir-et-Cher ; Loiret ; Corse-du-Sud ; Ardennes ; Aube ; Marne ; Haute-Marne ; Meurthe-et-Moselle ; Meuse ; Moselle ; Bas-Rhin ; Haut-Rhin ; Vosges ; Aisne ; Nord ; Oise ; Somme ; Pas-de-Calais ; Paris ; Seine-et-Marne ; Yvelines ; Essonne ; Hauts-de-Seine ; Seine-Saint-Denis ; Val-de-Marne ; Val-d’Oise ; Calvados ; Eure ; Manche ; Seine-Maritime ; Charente ; Charente-Maritime ; Corrèze ; Creuse ; Dordogne ; Gironde ; Deux-Sèvres ; Vienne ; Haute-Vienne ; Ariège ; Aude ; Aveyron ; Haute-Garonne ; Hérault ; Lozère ; Loire-Atlantique ; Maine-et-Loire ; Vendée ; Alpes-de-Haute-Provence ; Nièvre.

Vague exceptionnelle de froid : L’Etat intensifie le dispositif de mise à l’abri pour les plus démunis (PDF- 437.2 ko)