Vente à la découpe : une pratique spéculative à laquelle il faut mettre un terme

12 juillet 2012 | Mis à jour le 27 août 2013

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, se félicite de l’issue trouvée hier à propos d’un immeuble situé dans le XIXe arrondissement, que son propriétaire, la foncière Gecina, entendait vendre à la découpe.


La Ministre tient à saluer l’engagement de la Ville de Paris, qui a permis que le bâtiment soit racheté par le bailleur social Paris Habitat et donc que les locataires, qui ne souhaitaient pas quitter leur logement, puissent rester chez eux.


Au-delà de ce cas spécifique, Cécile Duflot demeure très préoccupée par la question des ventes d’immeubles à la découpe et tient à ce qu’un terme soit mis, le plus rapidement possible, à ces pratiques spéculatives qui portent gravement préjudice à de nombreux locataires. La Ministre estime nécessaire d’encadrer, par modification législative, la possibilité de mise en copropriété et de congé-vente par le bailleur.


Cécile Duflot avait manifesté son soutien aux locataires de l’immeuble Gecina dans un courrier daté du 26 juin. Un rendez-vous entre des représentants de ces locataires et des conseillers de la Ministre est prévu demain, vendredi 13 juillet.


Télécharger le communiqué de presse - ( PDF - 69.8 ko )

Crédit photo : Arnaud Bouissou - MEDDE-METL (JPEG- 59 ko)