Vivapolis, le réseau des acteurs publics et privés de la ville durable

Les Ministères en charge du développement durable et de la cohésion des territoires ont mis en place un réseau des acteurs publics et privés de la ville durable sur le territoire national, mais également à l’international : Vivapolis. L’objectif de ce réseau est de permettre à ces acteurs d’être individuellement et collectivement plus efficaces dans leur démarche et leur action grâce à une meilleure synergie.

Mis à jour le 11/07/2019

Descriptif
Le réseau Vivapolis fédère les acteurs publics et privés français qui travaillent à la conception, à la construction et au fonctionnement de la ville durable, sur le territoire national mais aussi à l'étranger.

Présentation du réseau

Le réseau VIVAPOLIS vise à fédérer les acteurs publics et privés français qui travaillent à la conception, à la construction et au fonctionnement de la ville durable, sur le territoire national mais aussi à l’international, pour leur permettre d’être individuellement et collectivement plus efficaces dans leur démarche et leur action grâce à une meilleure synergie. Il a pour objectif de partager les bonnes pratiques, en termes de solutions et d’innovations technologiques ou de gouvernance de projets, des collectivités et entreprises françaises. Les actions du réseau prennent la forme d’échanges d’informations entre les membres ou avec des acteurs extérieurs, d’actions opérationnelles pour apporter un service aux membres du réseau, de montage de manifestations à l’international, d’organisations d’accueils de délégations et de visites de terrain en France, de groupes de travail pour approfondir un sujet et trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les membres du réseau, de production de documents, notamment la création de jeux de fiches thématiques du savoir-faire français (sous des formes diverses -papier, vidéo, numérique), pour valoriser les expériences et les expertises françaises.

Axes d’actions du réseau Vivapolis

Le réseau a trois axes d’actions prioritaires.

1 - Valoriser le savoir-faire français de la ville durable

La valorisation du savoir-faire en matière de ville durable : de manière transversale, le réseau travaille à la valorisation des actions menées par ses membres pour répondre à la demande des pouvoirs publics de mettre en valeur collectivement, avec les acteurs territoriaux et les acteurs privés, les savoir-faire français de la ville durable.

 

Quelques exemples :

  • organisation de matinales thématiques à Paris et en régions,
  • rédaction d’une lettre mensuelle sur l’actualité des partenaires et mention des grands rendez-vous ville durable,
  • édition de nouvelles fiches thématiques « réalisations innovantes »,
  • diffusion de connaissances et de capitalisation de toutes les ressources existantes sur le portail internet « France Ville Durable ».

2 - Construction de partenariats

La construction des partenariats entre les membres du réseau Vivapolis : au-delà des échanges et des mises en contact entre les membres, l’objectif est de construire des partenariats institutionnels et techniques, d’une part entre Vivapolis et des réseaux thématiques ou territoriaux, d’autre part entre Vivapolis et des porteurs de projets emblématiques afin d’assurer un équilibre entre les sources d’information publiques, privées et territoriales et de favoriser les relations entre les différents porteurs de politiques et de projets et leurs initiatives.

 

Quelques exemples :

  • réseaux d’élus (Association des petites villes de France – APVF, Association des maires de France – AMF, France Urbaine),
  • de fédérations d’acteurs du territoire (Fédération des EPL – entreprises publiques locales – …),
  • dans les territoires (Agence des villes et territoires méditerranéens durables (AVITEM), Euroméditerranée et EPA, Urbaquitaine, Paris Habitat),
  • à l’international (Task Force ville durable du Medef-International, Business France, Fédération nationale des agences d’urbanisme, Partenariat français pour la ville et les territoires),
  • autres partenaires (Pôles de compétitivité, Ateliers de Cergy, Think Smart Grid)

3 - Europe et international

Le soutien des actions des membres du réseau à l’échelle européenne et internationale pour faire connaître et défendre le savoir-faire français ainsi que les politiques publiques nationales et territoriales en matière de ville durable, le réseau assure ou participe à la représentation de la France lors des grandes manifestations internationales, en France ou à l’étranger, ainsi qu’à la promotion du savoir-faire français à l’export, à travers un club dédié, qui fonctionne depuis 2013 avec le soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, et de Business France.

 

Quelques exemples :

  • relais de la veille et de l’accompagnement sur les appels à projets (menés par le bureau PIN Ville (point d’information national Ville),
  • contribution à une visibilité internationale des solutions innovantes. Vivapolis travaille en étroite collaboration avec la Mission internationale urbanisme – logement des MTES et MCTRCT, la DG Trésor, Business France, le MEAE, les services économiques des ambassades, pour assurer la promotion du savoir-faire français, lors d’accueils de délégations étrangères ou d’actions de promotion à l’étranger, de groupes de travail et d’échanges sur des sujets relatifs aux actions à l’export et à leur financement.
  • participation à des actions de communication internationale ( Smart City à Barcelone, Pollutec à Lyon, Smart city Nice, World Impact Summit à Bordeaux…).

 

En conclusion, les actions menées sur ces trois axes prendront en compte en 2019 les priorités géographiques et thématiques d’influence de la France, notamment vers l’Afrique (préparation du Sommet Afrique France 2020 sur la ville durable), le bassin méditerranéen (Sommet des deux rives à Marseille en juin 2019 et développement des liens bilatéraux avec le Maghreb), l’Amérique (liens à renforcer avec le Québec, les États-Unis, la Colombie, le Brésil ; préparation de la COP Climat de décembre 2019 à Santiago du Chili), l’Europe (Saison France Roumanie, avec deux actions fortes sur le thème de la ville ; Partenariat stratégique sur la ville durable avec la Suède ; concours ville durable en Pologne, Roumanie et Bulgarie ; Séminaire franco-espagnol), l’Asie (partenariats privilégiés sur le développement urbain avec la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée, l’Indonésie et le Vietnam) .

Les membres du réseau Vivapolis

Le réseau a vocation à réunir l’ensemble des acteurs publics (État, collectivités territoriales, agences, organismes publics nationaux et locaux) ou privés (entreprises, organisations professionnelles, associations…) qui souhaitent participer aux activités et aux réflexions partenariales et collaboratives portées par le réseau. La participation est gratuite mais nécessite une implication active de chacun des membres dans les travaux du réseau.

Le mode de fonctionnement du réseau

Le réseau Vivapolis, coordonné par M Alain Lecomte, s’appuie sur une gouvernance à plusieurs niveaux :

  1. un bureau de 5 à 6 personnes, composé de fonctionnaires du MTES et du MCTRCT, qui se réunit régulièrement pour suivre l’animation du réseau et proposer des thématiques à approfondir,
  2. un comité de pilotage, composé d’une trentaine de personnes représentant les ministères, les organismes et les agences impliqués dans le réseau ainsi que les réseaux membres de Vivapolis. Il réunit également des collectivités territoriales, des entreprises ou d’autres types d’acteurs, afin que soient représentées toutes les catégories de membres et toutes les activités relatives à la ville et aux territoires durables. Il se réunit une fois par an pour arrêter le programme d’actions du réseau et suivre sa mise en œuvre.

Les moyens de fonctionnement du réseau

Les ministères apportent les moyens utiles pour constituer une équipe de quelques personnes qui assure le secrétariat du réseau et son animation. Les autres moyens sont apportés par les membres du réseau, par la participation d’experts et la mise à disposition de moyens logistiques, salles, etc.

Sujet