Adaptation du logement au vieillissement : une nouvelle aide pour les salles de bains et sanitaires

Afin de contribuer au maintien des personnes âgées dans leur logement ou permettre à un salarié en perte d’autonomie d’adapter son logement, une nouvelle aide financière de 5 000 euros est disponible.

Mis à jour le 28/10/2019

Contenu

Pour qui ?

  •     Retraité d’une entreprise du secteur privé y compris agricole âgé de 70 ans et plus.
  •     Salarié ou retraité d’une entreprise du secteur privé en situation de perte d’autonomie avec un niveau GIR* de 1 à 4.
  •     Personne âgée de 70 ans et plus, hébergée chez un parent salarié d’une entreprise du secteur privé.
  •     Propriétaire bailleur dont le locataire correspond à l’un des deux premiers profils ci-dessus.

Quelle aide ?

Jusqu’à 5 000 euros par logement et ménage pour adapter sa salle de bains afin de gagner en autonomie.

Quels travaux ?

Trois aménagements possibles :

  • fourniture et pose d’une douche à l’italienne avec sol anti-dérapant ;
    ou
  • fourniture et pose d’un lavabo adapté aux personnes à mobilité réduite ;
    ou
  • fourniture et pose d’une cuvette de WC rehaussée avec son réservoir et une barre d’appui.

En complément et dans la limite de 50% du coût des travaux principaux, peuvent également être financés les travaux connexes : siège de douche, revêtements sols et murs, éclairage de sécurité...

 

Quelles conditions ?

Le logement doit :

  • être la résidence principale du senior ou de la personne en perte d’autonomie et, le cas échéant, du salarié hébergeant son parent ;
  • être situé dans le parc privé ;
  • être situé sur le territoire français (métropole ou DROM) ;
  • les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié Qualibat.

Cette aide peut être cumulée avec d’autres aides existantes : Anah, CNAV, aide départementale… 

Sujet