Actualité

Agenda rural : 200 mesures d’accompagnement des zones rurales

Publié le 28/08/2019

Remise du rapport de la mission "Agenda rural" à Jacqueline Gourault lors de son déplacement dans l'Allier

Crédits : Damien Carles / Terra

Plus de 20 millions de Français vivent dans les territoires ruraux. Pour répondre au sentiment d'abandon de ce tiers de la population française, le gouvernement a élaboré un agenda rural. En partant des expérience du terrain, pas moins de 200 propositions ont vu le jour avec un objectif prioritaire : améliorer la vie quotidienne des habitants des territoires ruraux. Le rapport « Ruralités : une ambition à partager », a été remis, le 26 juillet, à Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en visite dans l’Allier.

Accès aux services essentiels, revitalisation des territoires, agriculture, transition écologique, santé, l’éducation, emploi, mobilités, logement, mais aussi vieillissement et isolement des populations, économie sociale et solidaire, renouvellement des générations; tous ces thématiques ont été explorées afin de produire un rapport qui comporte 200 propositions pour les territoires ruraux.

S’il est probable que nous ne retiendrons pas l’intégralité des 200 propositions, il est toutefois certain que ces propositions contribueront largement à nourrir l’agenda rural et je souhaite pour ma part qu’aucun des champs d’action identifiés ne soit à la fin oublié.
Jacqueline Gourault
Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Qu’est-ce que « l’agenda rural » ?

L’élaboration d’un « agenda rural » - c’est-à-dire d’un plan d’actions en faveur des ruralités ayant vocation à s’inscrire dans la durée – constitue une demande de l’Association des Maires ruraux de France (AMRF), l’Association Nationale Nouvelle Ruralité (ANNR) et l’association internationale Rural Environnement Développement (RED) à laquelle le Président de la République a répondu favorablement.

Le terme « agenda rural » fait écho à la résolution du Parlement européen du 3 octobre dernier à travers laquelle les députés européens avaient appelé à la mise en place d’un « agenda rural européen » qui serait le pendant de « l’agenda urbain de l’Union européenne », déjà existant.

La France, par la voix de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a été le premier des États-membres de l’UE à soutenir l’élaboration d’un « agenda rural européen ». Jacqueline GOURAULT s’était alors engagée à déployer un « agenda rural » à l’échelle nationale, sans attendre la création de l’agenda rural européen.

Alors que le Président de la République a fait de la réduction des inégalités territoriales et du développement harmonieux et équilibré des territoires l’une des priorités de son action, la mise en place d’un agenda rural permettra d’ancrer dans la durée les actions du Gouvernement en faveur des ruralités.

 

Jacqueline Gourault visite le centre social rural de Marcillat-en-Combraille lors de son déplacement dans l'Allier

Crédits : Damien Carles / Terra

Propositions du rapport

  • l’élaboration d’un plan en faveur des petites centralités (petites villes, bourgs centres);
  • l’élaboration d’un plan de soutien aux commerces en zone rurale;

 

20 000

communes ne disposent d'aucun commerce de bouche en France

Plusieurs acteurs – des élus ou des associations – portent des projets visant à soutenir les commerces de proximité dans les territoires ruraux. C’est le cas du projet de création de 1 000 cafés porté par le groupe SOS et qui sera lancé à la rentrée. Vous avez proposé que l’État soutienne ce type d’initiatives, ce à quoi je suis très favorable.
Jacqueline Gourault
Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
  • améliorer la gouvernance des intercommunalités et aider les petites communes à y trouver plus facilement leur place;
  • accéder à des services publics à moins de 30 minutes du domicile;
  • lancer une nouvelle génération de contrats de ruralité;
  • déployer 150 tiers-lieux dans les territoires ruraux.
j’ai récemment lancé un appel à manifestation d’intérêt pour apporter un soutien financier à 300 tiers-lieux ou « fabriques de territoires » et je suis tout à fait favorable pour en déployer 150 dans les territoires ruraux dès lors que nous avons les candidatures !
Jacqueline Gourault
Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Visite à une pensionnaire du centre social rural

Légende Visite à une pensionnaire du centre social rural

Crédits : Damien Carles / Terra