Bâtiment et numérique

De la construction neuve à la rénovation, de la maquette numérique aux objets connectés, le secteur du bâtiment est pleinement concerné par la transformation digitale. Les pouvoirs publics soutiennent la transition numérique du bâtiment, pour améliorer le confort d’usage et la qualité de vie dans les logements, les écoles ou encore les bureaux.

Mis à jour le 23/06/2020

Le Plan BIM 2022

Logo du Plan BIM 2022

Crédits : MCTRCT

Le Plan BIM 2022 prend la suite du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) qui a œuvré depuis 2015 à la mise en place d’un bon cadre pour une transition numérique dans la construction de qualité et profitable à tous. Le Plan BIM 2022 vise à généraliser l’utilisation du numérique dans le bâtiment d’ici 2022.

Missions

Le plan BIM 2022 vise à mobiliser et accompagner la filière du bâtiment, à compter du 1er janvier 2019, pour fournir aux professionnels les méthodes et les outils concrets pour massifier les usages numériques autour de deux axes prioritaires :

 

Axe 1 : Généraliser la commande en BIM dans l'ensemble du bâtiment en fiabilisant les pratiques et en sécurisant l’ensemble des acteurs grâce à des définitions claires et équilibrées des attentes et responsabilités de chacun.

  • Action 1 – Fiabiliser et sécuriser la commande et les contrats BIM
  • Action 2 – Simplifier le contrôle et l’autocontrôle du projet
  • Action 3 –Définir et assurer la prise en compte des besoins de la filière dans les travaux sur les normes BIM, les accélérer et faire converger
  • Action 4 – Observatoire du BIM dans le bâtiment

Axe 2 : Déployer le BIM dans les territoires et pour tous, grâce aux outils adaptés.

  • Action 5 – Développer les outils de formations accessibles au plus près des territoires
  • Action 6 – Évaluer sa maturité en BIM et la faire reconnaître par tous
  • Action 7 – Constituer un écosystème dynamique permettant à l’ensemble des acteurs d’échanger au niveau local.
  • Action 8 – Permettre aux acteurs de collaborer concrètement en BIM avec la plate-forme publique KROQI et son écosystème d’outils simples et adaptés aux professionnels.

Organisation

Le comité de pilotage du Plan BIM 2022 est présidé par Yves Laffoucrière.

Il a pour mission de :

  • Valider le dispositif de gouvernance du plan, les axes et le pilotage ;
  • Valider les actions ;
  • Assurer la cohérence d’ensemble des actions.

Le comité de pilotage est composé des acteurs suivants :

  • Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)
  • Agence Qualité Construction (AQC)
  • Association des Industries de Produits de Construction (AIMCC)
  • Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB)
  • Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l’Ingénierie et du Numérique (CINOV)
  • Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA)
  • Confédération des Organismes indépendants tierce partie de prévention, de contrôle et d’inspection (COPREC)
  • État (ministères respectivement en charge de l’Écologie, du Logement, de l’Économie et des Finances)
  • Syndicat National des entreprises générales françaises de bâtiment et de travaux publics (EGF-BTP)
  • Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI)
  • Fédération Française de l’Assurance (FFA)
  • Fédération Française du Bâtiment (FFB)
  • Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC)
  • Les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB)
  • Fédération des SCOP BTP
  • Fédération SYNTEC INGÉNIERIE
  • Union Nationale des Géomètres-Experts (UNGE)
  • Union Nationale des Économistes de la Construction (UNTEC)
  • Union Nationale des Syndicats Français d’Architecture (UNSFA)
  • Union Sociale pour l’Habitat (USH)
  • Cercle Promodul en tant que représentant de la feuille de route "Rénovation énergétique du bâtiment" de la Nouvelle France Industrielle.

 

 

La Charte « Objectif BIM 2022 »

La charte d’engagement volontaire « Objectif BIM 2022 » a été lancée en novembre 2017 sous l'impulsion du Ministère de la Cohésion des Territoires à l’occasion du salon Batimat. Elle est signée par 76 représentants de l'acte de construire.

 

Le 29 mars 2018, au salon BIM World, Julien Denormandie, Ministre de la ville et du logement, a confirmé l’engagement de l'État auprès des acteurs de la construction. 5 chartes bilatérales d’engagement volontaire concret ont été alors signées avec des opérateurs reconnus :

  • la Société du Grand Paris 
  • SNCF Gares & Connexions 
  • le groupe RATP
  • l’Établissement public d'aménagement public Paris-Saclay 
  • Grand Paris Aménagement

La Charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains »

La charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » a été lancée en décembre 2017 sous l’impulsion du ministère. 

Elle compte aujourd’hui plus de 134 signataires volontaires pour expérimenter des logements et des bâtiments combinant les standards environnementaux, de connectivités et de service à la personne. 

Le bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain se doit d’apporter plus de confort et de performance environnementale  (pilotage à distance, outils et services adaptés à chaque habitant), plus de lien social (interaction nouvelle entre les habitants, meilleure gestion des copropriétés), plus d’efficacité au travail, plus de sécurité et faciliter la maintenance (carnet numérique).

Le Plan de transition numérique du bâtiment (PTNB)

Le Plan de transition numérique du bâtiment (PTNB)  a été présenté pour la première fois par Sylvia PINEL lors du conseil des ministres du 10 décembre 2014,  et visait à moderniser la filière, favoriser la montée en compétences des professionnels, améliorer la qualité et réduire les coûts dans la construction neuve et la rénovation.

Missions

Il a préparé le déploiement du numérique dans toute la filière du bâtiment et en particulier dans les petites structures, autour de 3 axes de travail :

  • Expérimenter, capitaliser, convaincre pour donner envie à tous les acteurs ;
  • Accompagner la montée en compétences des professionnels et impulser le développement d’outils adaptés aux petits projets ;
  • Développer un écosystème numérique de confiance. 

Le PTNB a identifié quelques actions comme prioritaires :

  • le BIM pour tous : développement d’outils numériques de bureaux et de chantier à destination des petites et moyennes structures ;
  • le carnet numérique de suivi et d’entretien du logement ;
  • la normalisation des processus et des échanges ;
  • la numérisation de l’existant pour la rénovation et l’exploitation des ouvrages.

Organisation

Le comité de pilotage du PTNB était présidé par Bertrand Delcambre. Il a traduit les orientations structurantes définies par l’État en un programme opérationnel.

 

Sujet