Dispositif adultes-relais

Créé par le comité interministériel des villes du 14 décembre 1999, le programme adultes-relais encadre des interventions de proximité dans les quartiers prioritaires des contrats de villes. Il vise à renforcer le lien social et à favoriser le règlement des conflits de la vie quotidienne par le biais de la médiation.

Mis à jour le 21/05/2019

Les adultes-relais exercent leurs missions dans des domaines diversifiés :

  • médiation sociale et culturelle avec l’école, la santé publique, les services publics, le logement, l’emploi, etc. ;
  • médiation sociale dans les espaces publics de jour ou de nuit (habitat social, transports…) ;
  • médiation sociale dans le champ scolaire ;
  • médiation sociale pour l’accès aux droits et aux services ;
  • médiation sociale liée au lien social, à la vie de quartier.

Les bénéficiaires du dispositif adultes-relais

Les postes adultes-relais sont réservés à des personnes d’au moins trente ans sans emploi ou en contrat aidé, issues des quartiers de la politique de la ville à qui l’on propose une démarche d’insertion sociale et professionnelle par le biais, notamment, d’un plan régional de professionnalisation : formation « prise de poste » et/ou accompagnement individuel pour l’élaboration d’un parcours professionnel et la préparation vers une sortie positive du dispositif. L’État contribue au financement de ces postes à hauteur de presque 95% du Smic.

 

Du côté des employeurs, les associations, les collectivités locales, les établissements publics, scolaire, de santé, les organismes HLM, les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d’un service public peuvent mettre en place des missions adultes-relais.

 

Le Gouvernement a annoncé une dotation de 1 000 postes d’adultes-relais supplémentaires pour 2019, alors que leur nombre plafonnait à 4 000 depuis 2006. Ce renforcement va permettre de mieux ancrer le métier de la médiation sociale dans le champ de l’intervention sociale, tout en rendant plus facile l’extension des interventions sur de nouveaux domaines comme la médiation autour du numérique, la médiation par les pairs (en scolaire) et la médiation dans les conseils citoyens.

Sujet