Communiqué de presse

Élisabeth Moreno et Joël Giraud annoncent le doublement du soutien financier en faveur des initiatives visant à lutter contre les discriminations LGBT+ et les inégalités entre les femmes et les hommes en milieu rural

Publié le 24/02/2022

Ce jeudi 24 février 2022, Élisabeth MORENO, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, et Joël GIRAUD, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité, se sont rendus dans le Loiret afin d’évoquer les difficultés rencontrées dans les territoires ruraux en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et de lutte contre les discriminations LGBT+. Les ministres ont annoncé le doublement des moyens financiers alloués par le ministère de la Cohésion des territoires à ces problématiques dans les territoires ruraux.

Sur le front des discriminations LGBT+ : les territoires ruraux comptent encore peu d’associations de défense des droits des personnes LGBT+, ce qui rend le parcours et l’accès aux droits des personnes gays, lesbiennes, bisexuelles et transgenres souvent complexes.

Pour l’égalité entre les femmes et les hommes : en milieu rural, les femmes peuvent être confrontées à des situations particulières d’isolement et de difficultés de mobilité, d’accès à l’information et à leurs droits, ainsi que de précarité et d’accès à l’emploi, ou encore d’accès aux services publics. Tous ces facteurs qui peuvent concourir à une difficulté dans la sortie des violences conjugales.

Face à ces constats, les ministres ont lancé deux dispositifs pour compléter l’Agenda rural et apporter des réponses concrètes en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et de lutte contre les discriminations LGBT+ :

  • pour l’égalité entre les femmes et les hommes, un premier appel à manifestation d’intérêt de 500 000 euros a permis d’annoncer le 21 décembre 2021, les 7 premières associations-lauréates et le soutien à des projets tels que la mise en place de permanences, la création d’un réseau d’élus formés et sensibilisés sur l’accès aux droits, et de nombreuses actions de formation. En complément et pour renforcer cette dynamique, notamment sur les dispositifs « d’aller vers », les ministres ont annoncé un deuxième appel à manifestation d’intérêt (AMI), d’un million d’euros qui s’ouvrira dans les prochaines semaines.
  • afin de favoriser la mise en œuvre d’actions locales en direction des personnes LGBT+ dans les territoires ruraux, un bonus ruralité accompagne l’appel à projets local « pour la fraternité, contre le racisme et l’antisémitisme, contre la haine anti-LGBT+ ». Dans ce cadre, les projets retenus pour bénéficier du soutien financier de la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme (DILCRAH) au titre de l’appel à projets local pourront bénéficier en 2022 d’une subvention supplémentaire équivalente à 50 % du montant de la subvention DILCRAH accordée, s’ils s’inscrivent dans les territoires ruraux.

Cette visite officielle dans le Loiret a également été l’occasion pour Élisabeth MORENO et Joël GIRAUD, d’annoncer le doublement des enveloppes allouées par le Ministère de la Cohésion des territoires à ces deux dispositifs en 2022. Un million d’euros, au lieu de 500 000 euros, seront donc consacrés à la seconde vague de l’appel à manifestation d’intérêt en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes en 2022. Le bonus ruralité de l’appel à projets locaux pour lutter contre les discriminations LGBT+ passera de 150 000 euros à 300 000 euros en 2022.

Ces annonces marquent une étape supplémentaire dans la reconnaissance par l’État des inégalités et des discriminations rencontrées dans les territoires ruraux, et permettront de soutenir les acteurs de terrain qui s’emploient à ne pas s’y résigner.