Actualité

Internet mobile : la 4G se déploie en Saône-et-Loire

Publié le 11/02/2019

Internet mobile : la 4G se déploie en Saône-et-Loire

Crédits : DR

Lundi 11 février 2019, le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, s’est rendu en Saône-et-Loire pour l’inauguration des deux premiers sites 4G multi-opérateurs, donnant accès à l’Internet mobile et renforçant la couverture numérique du département.

La couverture mobile progresse en Saône-et-Loire

C’est à Saint-Léger-sous-Beuvray et à La Grande-Verrière, au cœur du Morvan, qu’ont été inaugurés lundi 11 février les deux premiers pylônes multi-opérateurs de Saône-et-Loire. Dans ces deux communes rurales, l’accès à un Internet de qualité permettra aux habitants de faire du télétravail et d’accomplir des démarches administratives en ligne dans de bonnes conditions.

 

 

D’ici fin 2022 en Saône-et-Loire, ce sont au total 68 communes qui seront passées en 4G multi-opérateurs. Les sites 3G en propre de chaque opérateur dans le département devront, quant à eux, proposer de la 4G d’ici fin 2020.

En Bourgogne-Franche-Comté, la région a mis en place une politique résolue de soutien au développement des tiers-lieux : on en compte une cinquantaine dans la région. Grâce au déploiement massif de la 4G, les tiers-lieux, mais aussi les opportunités en matière de télémédecine ou de maintien à domicile des personnes âgées ne cesseront de se développer.

 

Déploiement de l’Internet mobile sur le territoire : les engagements sont tenus

En présence d’élus locaux et de Didier Casas, Président de la Fédération Française des Télécoms, le ministre Julien Denormandie a salué l’engagement des opérateurs à accélérer leurs déploiements sur tous les territoires.

 

En janvier 2018, le Gouvernement, l’ARCEP et les opérateurs mobiles sont parvenus à un accord historique, le « New Deal mobile », qui vise à généraliser la couverture mobile (4G) de qualité pour l’ensemble des Français. Pour la première fois, l’État a fait le choix de prioriser l’objectif d’aménagement du territoire dans les critères d’attribution des fréquences mobiles.

Afin d’étendre la couverture mobile à des zones non ou mal couvertes aujourd’hui, chaque opérateur a l’obligation de couvrir 5000 nouveaux sites, à un rythme de 600 à 800 sites par an. En Saône-et-Loire, 7 nouveaux sites devraient voir le jour en 2019.

 

« En matière de numérique, l’intervention de l’État relève d’une double exigence. D’une part, garantir l’égal accès des territoires et des citoyens à Internet. D’autre part, participer à une dynamique économique et social vertueuse, aussi bien au niveau national qu’au niveau local. »
Julien Denormandie