Communiqué de presse

Le gouvernement crée un groupe de réflexion pour la qualité d’usage et la qualité architecturale des logements sociaux

Publié le 16/10/2019

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN), le ministre de la culture, le ministre chargé de la ville et du logement et la ministre de la transition écologique et solidaire ont réaffirmé la priorité de l’action gouvernementale pour que tous les citoyens vivent dans un logement de qualité.

L’exercice de la maîtrise d’ouvrage sociale est au cœur de ces défis. Elle doit être facilitée et confortée au service des usagers et de la maîtrise des délais et des coûts. Les enjeux d’architecture, de cadre de vie, d’innovation, mais également le rôle des acteurs dans l’acte de construire et dans la conduite des projets sont au cœur de ces ambitions.
   
L’architecture contribue de façon majeure à la qualité du cadre de vie. Elle joue également un rôle essentiel dans l’accompagnement des engagements pour la transition écologique et énergétique.

Dans ce contexte, Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Franck Riester ont annoncé le lancement d’une réflexion commune sur l’exercice de la maîtrise d’ouvrage sociale et de la maîtrise d’œuvre. Cette réflexion visera à identifier et valoriser les bonnes pratiques, à garantir la qualité architecturale, l’innovation dans le logement pour la construction neuve comme pour la réhabilitation. L’équilibre dans les rapports entre l’ensemble des acteurs techniques et économiques d’un projet sera également au centre des réflexions. Elle intégrera bien entendu pleinement les dimensions sociale et environnementale des bâtiments.

Du fait de son expérience, de ses compétences et de son engagement, les trois ministres ont souhaité confier le pilotage de cette réflexion à Pierre-René Lemas, qui fut notamment directeur général de la Caisse des dépôts et consignations.

Il s’appuiera pour cela sur un groupe de pilotage composé de représentants de l’Union sociale pour l’habitat (USH), du Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA), de personnalités qualifiées et d’élus locaux, ainsi que sur un comité des parties prenantes, qui seront installés très prochainement et associeront étroitement les territoires.

Les propositions de mesures et d’orientations issues de cette réflexion seront communiquées aux trois ministres au printemps 2020.