Les opérateurs et partenaires

Dans les territoires, la politique de la ville fait d’abord appel au préfet de par la transversalité de la thématique. Au-delà on compte dans les territoires près de 1200 agents publics mobilisés sur la politique de la ville que ce soit au niveau régional, départemental ou pour le renouvellement urbain. Le rôle de ces opérateurs est de coordonner les collectivités publiques et de piloter des projets.

Publié le 13/06/2019

Préfets de région et de département

ont en charge la programmation financière, l'animation de l'ensemble de la démarche et son évaluation. Au sein des secrétariats généraux pour les affaires régionales (SGAR), un chargé de mission est désigné comme correspondant régional de la politique de la ville.

Sous-préfet à la ville

Sous l'autorité du préfet de département, il est chargé d'organiser la coordination interministérielle locale sur la politique de la ville. Il doit également exercer une fonction de dialogue avec les collectivités territoriales.

Préfet délégué pour l’égalité des chances

Le préfet délégué pour l'égalité des chances assiste le préfet de département pour toutes les missions concourant à la coordination et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de cohésion sociale, d'égalité des chances et de lutte contre les discriminations.

Délégué du préfet

Rattaché au préfet de département, le délégué du préfet, dans les quartiers sensibles, est l’interlocuteur des acteurs locaux (collectivités, associations, bailleurs sociaux, chefs de projets locaux…). Il crée un lien direct entre l’État et les acteurs de terrain, coordonne l’action des services de l’État, et rend la politique de la ville plus efficace et plus lisible.

Anru

L’Anru est un établissement public industriel et commercial (Epic), créé en 2004 pour coordonner la restructuration des quartiers en difficulté dans un objectif de mixité sociale et de développement durable. L’Agence permet de simplifier et d’accélérer les procédures en regroupant l’ensemble des financements du secteur. Elle globalise et pérennise les financements de l’État et des partenaires publics et privés engagés dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Epide

L’Établissement public d’insertion pour l’emploi (Epide), placé sous la tutelle des ministères chargés de l’Emploi et de la Ville, accompagne les jeunes les plus en difficulté dans leur insertion sociale et professionnelle en leur proposant un internat. Il dispose de 18 centres répartis dans 11 des nouvelles régions. Il conjugue une formation civique et comportementale, une remise à niveau des fondamentaux scolaires et une orientation débouchant sur un projet professionnel.

 

Epareca

L’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca) déploie une forme originale et exceptionnelle d’intervention économique de l’État au profit des centres commerciaux dégradés, dans le cadre de la politique nationale de revitalisation des quartiers. En restructurant des équipements commerciaux, l’Epareca modifie les flux de circulation, instaure de nouvelles centralités et contribue ainsi à l’évolution des formes urbaines.

Sujet