Communiqué de presse

L’Etat propose de nommer Alain Christnacht à la tête du Samu social de Paris

Publié le 22/01/2020

L’Etat propose de nommer le conseiller d’État honoraire Alain Christnacht à la présidence du Samu Social de Paris. Sa nomination sera soumise au vote du conseil d’administration du groupement d’intérêt public dans les prochains jours.

Alain Christnacht a été préfet de 1990 à 2002, notamment dans les Côtes-d'Armor et comme haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie. De 1997 à 2002 il a été conseiller au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin.

Conseiller d'Etat depuis 2002, il a entre autres exercé les fonctions de président de section à la Cour nationale du droit d'asile, conseiller au cabinet de Bertrand Delanoë, maire de Paris, et directeur de cabinet de Christiane Taubira, ministre de la Justice. Depuis 2017, il est président d'une autorité administrative indépendante, le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires. Il est aussi membre de l'Observatoire de la laïcité. Au titre de l'engagement associatif, il est président du groupe UCPA.

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, remercie l’ancien président Eric Pliez pour son engagement et souligne que le nouveau président aura pour mission de poursuivre les réformes engagées avec en particulier le rapprochement des missions d’urgence sociale et d’insertion pour apporter la réponse la mieux adaptée aux personnes les plus démunies dans une logique de Logement d’abord.

Le Samu social de Paris

Créé en 1993, le GIP (groupement d’intérêt public) Samu social de Paris prend en charge des missions essentielles dans l’hébergement d’urgence : l’écoute et l’orientation par le numéro vert pour les sans-abris, le 115, l’organisation de maraudes, l’hébergement en centre d’hébergement d’urgence. L’Etat et la ville de Paris lui ont confié au fil des années d’autres missions de lutte contre les exclusions : réservation hôtelière pour répondre aux besoins des familles, coordination de l’hébergement d’urgence et d’insertion (SIAO).

L’Etat, financeur majoritaire du Samu social de Paris, est représenté au conseil d’administration par le préfet de Paris et de la région Ile-de-France. Il y siège aux côtés des autres partenaires : Ville de Paris, Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP), Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), Fédération des acteurs de la solidarité, RATP et SNCF.