Actualité

Logement et violences conjugales : le Gouvernement mobilisé

Publié le 27/11/2019

Signature charte logement et violences conjugales
Mercredi 27 novembre, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, et Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre discriminations, se sont rendus au centre d’hébergement d’urgence « Plurielles » dans le 9e arrondissement de Paris. A cette occasion, ils ont signé une charte visant à mieux coordonner les services d’urgence, afin de garantir plus rapidement des places d’hébergement aux femmes victimes de violences.

Le CHU Plurielles, un lieu d’hébergement et d’accompagnement pour les femmes victimes de violences

Le centre d’hébergement d’urgence (CHU) Plurielles du Groupe SOS accueille et héberge 65 jeunes femmes de 18 à 25 ans victimes de violences. En plus d’un hébergement adapté à leur situation, les femmes y reçoivent un accompagnement dans leurs démarches administratives pour l’accès à la santé, aux droits, à l’emploi et au relogement.

Une charte pour reloger plus efficacement les femmes victimes de violences conjugales

Ensemble, Julien Denormandie et Marlène Schiappa ont signé une charte visant à mieux coordonner le travail des deux plateformes d’appel majeures : la plateforme téléphonique d’écoute et d’orientation « Violences Femmes Info » (3919) et le Samusocial (115). L’objectif est de pouvoir orienter plus rapidement les femmes victimes de violences conjugales vers des solutions de mise à l’abri.

La lutte contre les violences faites aux femmes : une priorité gouvernementale

Chaque année, 216 000 femmes sont victimes de violences de la part de leur conjoint. En septembre 2019, le Gouvernement a ouvert le Grenelle contre les violences conjugales, autour de 3 axes forts :

  • le traitement des violences à la racine en misant sur l’éducation,
  • la garantie du plus haut degré de protection aux victimes et à leurs enfants,
  • le suivi et la prise en charge des auteurs des violences.

Ce lundi 25 novembre 2019, le Grenelle s’est clôturé sur l’annonce de nouvelles mesures en faveur des femmes victimes de violences. Notamment :

  • la création de 1000 places d’hébergement supplémentaires pour les femmes victimes de violences,
  • la création d’une plateforme de géolocalisation des places d’hébergement d’urgence pour les forces de l’ordre, afin qu’elles aient une vision en temps réel du nombre de places disponibles et puissent mieux orienter les femmes,
  • l’ouverture de la garantie locative gratuite Visale aux femmes victimes de violences conjugales souhaitant quitter leur conjoint et leur domicile.
Logement et violences conjugales